Le SEPA, c est pas … encore au point pour tout le monde

50 000 virements envoyés par erreur pour 40 millions d’euros auprès d’allocataires sociaux belges de la Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage (CAPAC) : c’est la première bourde SEPA !

« Le 15 octobre, la CAPAC a organisé un test afin de se préparer au passage aux nouveaux protocoles de paiement SEPA prévu pour le 12 novembre. Ce test consistait à envoyer un fichier reprenant une série de virements à La Poste belge (organisme financier de la CAPAC) qui devait ’fictivement’ exécuter les paiements afin de vérifier que les protocoles SEPA étaient corrects. En raison d’une manipulation fautive de La Poste, ces paiements ont été réellement exécutés »,

Source : RTM.be

A ce jour, 10% des virements indus n’ont pas été recouvrés !

Au-delà de l’anecdote, c’est la démonstration que ce n’est pas un sujet à prendre à la légère. Depuis qu’il réalise des diagnostics SEPA, Avizo met en évidence les enjeux et les impacts SEPA, pour certains totalement ignorés des directions financières et trésoreries.

Et vous, serez-vous prêts ? Pouvez vous affirmer que vous avez tout anticiper pour ne pas être confrontés à de telles erreurs, auprès des tiers, des fournisseurs, des salariés ?

Avizo propose un Pré-diagnostic 5 J SEPA : il s’agit d’une offre de conseil packagée, sous la forme d’une mission courte de pré-diagnostic. Sur environ 8 axes, elle vise à évaluer spécifiquement pour une société ou un établissement parapublic, l’ensemble des conséquences induites par le passage au SEPA (impacts, menaces, opportunités, coûts).

Peu coûteux, ce diagnostic permet * d’évaluer les budgets 2010-2011 à prévoir sur la bascule SEPA (abandon d’ETEBAC et adoption des nouveaux moyens de paiements SCT, SDD, SCF) * d’établir un rétroplanning des actions à mener afin de faire face aux échéances obligatoires du SEPA.

Projet SEPA : l’important c’est d’anticiper.