Pour respecter des dates butoirs ambitieuses, le Comité national SEPA prépare une campagne d’information auprès des entreprises

Le Comité National SEPA a décidé de se doter d’un plan de communication pour apporter l’information nécessaire aux acteurs dès le second semestre 2012 (liste en annexe). Des réunions d’information en région seront organisées par le Comité national en vue de sensibiliser les entreprises à la migration SEPA et les rapprocher de leurs interlocuteurs privilégiés que sont les associations professionnelles, les experts comptables, les fournisseurs de solutions logicielles, les chambres de commerce, les commissaires aux comptes et les banques.

  • Les délais pour s’adapter sont courts. Le Parlement européen et le Conseil ont voté la fin de migration vers le virement et le prélèvement SEPA au 1er février 2014(1).
  • Les niveaux d’avancement entre virement et prélèvement sont inégaux.En France, les virements SEPA représentent d’ores et déjà 26% des virements émis alors que le niveau de migration du prélèvement SEPA reste très faible. Ces niveaux de migration bien qu’inégaux restent conformes aux moyennes européennes et renforcent la nécessité d’une communication accrue tournée vers les entreprises.
  • Pour une migration réussie, la mobilisation de tous les acteurs est une priorité forte.

Les enquêtes menées auprès des adhérents de quatre organisations professionnelles des entreprises (AFTE, ASF, CGPME et le MEDEF) montrent que la connaissance du SEPA est proportionnelle à la taille de l’entreprise, que les freins à la migration ne sont pas de nature technique. Le déficit d’information apparaît comme une cause principale de non-migration des entreprises.

Communiqué de presse

Mon banquier, c’est moi.

Cela vous rappelle peut être une publicité pour une banque privée en ligne, mais non c’est de EADS dont il s’agit. En effet un article du site des www.lesechos.fr  du 03 juin indique « EADS projette de créer sa propre banque »

Le journaliste Bruno Trevidic écrit : Contrairement aux précédentes études, le projet dévoilé (…) ne semble pas motivé par des craintes pour le financement des ventes d’Airbus ou d’Eurocopter. L’objectif serait plutôt de « sécuriser » les 11 milliards d’euros de trésorerie, indique-t-on en interne. Le groupe redouterait en effet de voir une partie de sa trésorerie piégée dans de possibles faillites de banques européennes, à la faveur d’une nouvelle crise de l’euro. En obtenant une licence bancaire, EADS pourrait non seulement y faire fructifier lui-même ses réserves de cash, mais, surtout, il aurait un accès direct aux banques centrales européennes, avec la possibilité d’y mettre ses liquidités à l’abri, en cas de grabuge. »

If you want something done right, do it yourself.

Adoption du règlement SEPA « End date »

Le compte à rebours pour le passage aux moyens de paiement SEPA a commencé.

Le Conseil et le Parlement européen ont adopté en février 2012 un règlement fixant les dates de fin de migration vers le virement et le prélèvement SEPA.

Conformément à cette législation européenne, les virements et les prélèvements nationaux seront définitivement remplacés par leur équivalent européen le 1er février 2014.

Une fois cette date dépassée, il ne sera plus possible pour un utilisateur de services de paiement d’effectuer des virements et/ou prélèvements au format national.

En février 2012, le virement et le prélèvement SEPA représentaient respectivement 23,9 % et 0,029 % des virements et prélèvements échangés sur le système de paiement français CORE.

Communiqué SEPA France