Migration SEPA SDD : le délai d’obtention d’un nouvel ICS s’allonge dangereusement

Pour rappel  pour la France L’ICS comporte 13 caractères, dont 6 reprennent le NNE actuel du créancier :

Ainsi  l’ICS fictif suivant FRXXZZZ123456 se décompose de la façon suivante :

  • FR – Code Pays, 2 caractères
  • XX -Clé de contrôle publique, 2 caractères
  • ZZZ – Code activité, 3 caractères libres
  • 123456 – Numéro National d’Emetteur (NNE), 6 chiffres

Votre ICS est unique. Vous êtes toutefois libre de le décliner, selon vos activités, et ainsi le personnaliser en modifiant les 3 caractères ZZZ. : http://blog.avizo.tm.fr/migration-sepa-sdd-comment-personnaliser-votre-ics/

La demande d’attribution d’un ICS en France est effectuée auprès de la Banque de France par la  banque du créancier.

Un de nos confrères rapportait dans sa newsletter mensuelle que l’un de ses clients, qu’il accompagnait dans sa migration SEPA, avait demandé son nouvel ICS en février et ne l’avait toujours pas obtenu, nous le constatons la même chose aussi pour certains de nos clients.

Le directeur/fondateur,  éditeur de  progiciels dédiés aux directions financières et comptables, de gestion de trésorerie, communication bancaire, gestion des financements, gestion du poste clients…m’indiquait qu’il s’était récemment entretenu avec un responsable de le Banque De France qui confirmait que ses services s’engorgeaient devant l’afflux de nouvelles demandes.

Si nous en sommes à plusieurs mois pour obtenir un nouvel ICS, quand sera-t-il trop tard pour être prêt pour le 1er février 2014 ?

Alors dès demain, sans faute, appeler votre chargé d’affaires habituel pour qu’il se charge d’obtenir votre ICS auprès de la Banque de France. Et ce au plus vite

J-226 fin de la migration aux moyens de paiement SEPA 

Serez-vous prêt ?

Le «Plan B» n’existe pas. Aucune alternative à la migration SEPA pour les petites et moyennes entreprises allemandes

« Plan B » gibt es nicht – Keine Alternative zur SEPA-Umstellung für kleine und mittlere Unternehmen (BILD)

Petite revue de presse allemande, ou l’on s’aperçoit que les difficultés semblent partagées Outre-Rhin.

Petits morceaux choisis :  »Maintenant le temps est compté »…  »Un report est exclu: 1 Février 2014 »… »Une action urgente pour les entreprises pour éviter les risques ». »A partir du 1er Février 2014, les banques ne pourront plus accepter et à exécuter des ordres de paiement classiques »… »Beaucoup de petites et moyennes entreprises ne sont pas encore prêtes pour la migration vers le SEPA compliqué et chronophage »… »le défi du SEPA peut encore être maintenant être relevé avec succès »… »Toutefois, cela devrait être commencé immédiatement afin qu’elles soient achevées au plus tard à l’automne de cette année.  »

« Plan B » gibt es nicht – Keine Alternative zur SEPA-Umstellung für kleine und mittlere Unternehmen (BILD)

 

 

Le pari de Pascal et la Migration SEPA

Y’aurait-il un parallèle à faire entre le pari de pascal et la date butoir de migration aux moyens de paiement SEPA. ?

En résumé, Blaise Pascal, en déduit que, ne pouvant départager l’existence ou non de Dieu, ces deux hypothèses ont la même probabilité. Il en découle que croire en Dieu serait une solution statistiquement plus avantageuse. (Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pari_de_Pascal)

Et quel est donc le rapport avec la date du 1er février 2014 me direz-vous ?

Au travers notre démarche commerciale auprès des entreprises, il semble que le pari d’un report de la date butoir fasse de plus en plus d’adeptes.

Ainsi si le pari de Pascal peut se schématiser ainsi :

Dieu existe

Dieu n’existe pas

Vous pariez sur l’existence de Dieu Vous allez au paradis= vous gagnez indéfiniment (−b +∞) Vous retournez au néant= vous perdez votre mise (−b +0)
Vous pariez sur l’inexistence de Dieu Vous brûlez en enfer: vous perdez indéfiniment (+b -∞) Vous retournez au néant: vous gardez votre mise (+b +0)

 

Le pari SEPA reporté serait-il le suivant ?

La date butoir est maintenue

La date butoir est reportée

Vous pariez sur le maintien Vous allez au paradis= vous gagnez indéfiniment (−b +∞) : vous continuer de payer vos fournisseurs, vos salariés. Vous encaissez vos créances clients. Vous bénéficiez dès maintenant des avantages liés au SEPA
Vous pariez sur le report Vous brûlez en enfer: vous perdez indéfiniment (+b -∞) : vos fournisseurs ne vous livrent plus, vos salariés sont en grèves, votre BFR explose. Vous gagnez la médaille du « je vous l’avais bien dit’ »

Face aux risques importants d’une migration trop tardive, dans un environnement économique déjà difficile, nous ne pouvons qu’encourager les entreprises à intensifier leurs actions pour assurer une migration dans les temps.

J-231 fin de la migration aux moyens de paiement SEPA : Serez-vous prêt ?

Fin des prélèvements nationaux migration SEPA SDD : premier bug avéré

L’express dans sa rubrique conso budget annonce que  des milliers de clients français du prestataire de cartes de paiement American Express France n’ont pas été débités depuis son passage au prélèvement SEPA fin mars.  » Ce n’est pas très étonnant qu’il y ait des problèmes à l’allumage. Ce genre d’incident pourrait se reproduire dans d’autres entreprises « , prédit Fabrice Denèle. Le directeur système et moyens de paiements à la FBF n’est pas très rassurant non plus. Sans décrire un scénario catastrophe, il reconnaît que  » à notre connaissance, une majorité des TPE-PME françaises n’a pas encore fait le travail nécessaire pour se préparer à cette migration « . Le risque pour les particuliers est que leur entreprise n’ayant pas anticipé, les virements de salaire ne soient pas compatibles et soient donc retardés. »

 En savoir plus sur : Bientôt du changement pour vos virements, autorisations de prélévement…

 

J-252 fin de la migration aux moyens de paiement SEPA : Serez-vous prêt ?