Utilisateurs Ebics : opérations à venir pour le renouvellement des certificats des banques

La Société Générale adresse actuellement un email à ses clients utilisateurs d’Ebics pour les informer qu’elle devra effectuer le renouvellement de ses certificats d’authentification et de chiffrement au mois d’octobre 2014.

Blog Avizo Communication client EBICS Société Générale

Blog Avizo logo ebicsPour rappel, voici les caractéristiques du protocole Ebics (Electronic Banking Internet Communication Standard)

Afin de sécuriser les échanges entre les clients et les banques, l’utilisation conjointe de trois certificats électroniques est demandée :

  • le certificat d’authentification permet l’identification de l’émetteur et du récepteur avant et pendant la télétransmission.
  • le certificat de chiffrement garantit que le flux est codé pendant la télétransmission, et que le codage ne peut être levé que par le récepteur.
  • le certificat de scellement permet de conclure la télétransmission et de garantir l’intégralité du fichier pendant son transport.

bank accès sécuriséCes certificats sont générés par le logiciel de communication bancaire Ebics de l’entreprise. Ils ont une durée de vie de cinq ans.

Avant de pouvoir communiquer avec ses banques, l’entreprise doit transmettre à sa banque ses certificats (par courrier et par télétransmission) et récupérer et valider les deux certificats banque (authentification et chiffrement). Ce sont ces deux certificats que la Société Générale doit renouveler, car la durée de validité est de trois 3 ans et la mise en place d’Ebics ayant été généralisée en 2011

Les éditeurs de logiciels de gestion de trésorerie en mode Saas, que nous avons contactés, nous ont confirmé qu’ils prendront en charge ce renouvellement de certificats de la Banque et que cela sera alors transparent pour leurs clients Entreprises.

Pour les sociétés équipées de logiciels en mode licence installés sur leur serveur ou chez un hébergeur, nous approuvons la préconisation de la Société Générale de contacter dès à présent leur éditeur pour vérifier la procédure à suivre pour valider ces nouveaux certificats.

Le service connectivité d’un des éditeurs contacté, nous faisait fort justement remarquer, qu’il fallait peut-être s’attendre à des perturbations lors de ce renouvellement « étant donné que le serveur de la Société Générale sera fortement sollicité pour cette mise à jour. »

Trésorerie : Les délais de paiement des clients se stabilisent

Tresorerie-Les-delais-de-paiement-des-clients-se-stabilisent_indicateurSelon l’enquête AFTE/Coe-Rexecode de mai 2014, la tendance à la détente progressive des délais de paiement des clients paraît s’être accélérée en mars et en avril. Dans l’enquête menée auprès des trésoriers début mai, le solde d’opinions sur cette question a retrouvé son niveau moyen observé de 2005 à 2007 et en 2010.

Question : Les délais de paiement de vos clients ont-ils tendance à se réduire, être stables ou s’allonger ? Solde d’opinion : Écart entre le pourcentage de réponses « tendance à s’allonger » et le pourcentage de réponses « tendance à se réduire ».

Principaux résultats de l’enquête :

  • La situation des trésoreries d’exploitation est jugée normale par une majorité de trésoriers.
  • L’évolution des trésoreries globales se serait sensiblement améliorée en avril.
  • L’appréciation du change euro / dollar aurait pesé sur les trésoreries.
  • Le reflux des marges bancaires est confirmé et les recherches de financement sont redevenues aisées pour une faible majorité de trésoriers.
  • Il se confirme que le recours aux OPCVM en tant que véhicule de placement des liquidités est de moins en moins privilégié.

Trésorerie : Les délais de paiement des clients se stabilisent.

Migration SEPA : nouvelle injonction aux retardataires

Blog Avizo Pret pour le SEPADans son dernier communique de presse du 30 avril, le Comité National SEPA enjoint aux derniers retardataires d’adopter les moyens de paiement SEPA bien avant le 1er août 2014 pour éviter le rejet de leurs opérations

Le communiqué de presse précise : « Depuis le début de l’année 2014, la migration française vers les moyens de paiement SEPA a enregistré une accélération décisive. Les administrations publiques et la quasi-totalité des entreprises françaises ont aujourd’hui terminé leur passage au SEPA et ont exprimé leur satisfaction quant à la qualité de cette migration.
Ainsi, à la fin du mois de mars 2014, 93,47 % des virements et 90,62 % des prélèvements nationaux échangés sur les systèmes de paiement étaient effectués au format SEPA. En outre, le traitement des opérations de paiement se poursuit de manière satisfaisante pour l’ensemble des acteurs, comme le démontrent les taux de rejet très faibles des opérations SEPA qui demeurent à un niveau similaire à celui observé pour leurs équivalents nationaux avant la migration.
Il est primordial que les derniers retardataires (entreprises, associations, professions libérales, commerçants, artisans,…) adoptent les moyens de paiement SEPA le plus tôt possible afin d’éviter tout risque de rejet de leurs paiements, et notamment de non versement des salaires. Toute migration plus tardive les exposera à un rejet de leurs opérations dès la fin de la période de transition fixée au 1er août 2014, conformément au règlement européen (UE) n° 248/2014.
Tous les membres du Comité national SEPA, et en premier lieu les établissements bancaires, mettent tout en œuvre pour accompagner ces acteurs pour une migration complète avant l’été. ».

Graphiques de migration à SEPA (sources SEPA France)

Blog Avizo_indicateurs_SCT-home

Blog Avizo_indicateurs_SDD-home