Vers une quantification du cyber-risque

Logo LesEchos.fr Certaines entreprises sont aujourd’hui suffisamment matures pour envisager de quantifier leur risque « cyber ». Une démarche compliquée mais qui sera bientôt nécessaire…

Cécile Desjardins | Le 24/02/2015 à 06:30

Quitter les pseudo-discussions théoriques pour aborder de vrais sujets. Voilà l’ambition – élevée – de la quantification des risques… Dans le domaine du cyber, il semble qu’on assiste actuellement à des avancées, avec plusieurs projets de recherche en la matière. Aucune entreprise ne semble encore capable de mettre un chiffre sur son risque cyber, mais le sujet intéresse beaucoup.

« La recherche de quantification montre que certaines entreprises ont atteint un bon niveau de maturité. On peut penser qu’il faudra bientôt intégrer une quantification du risque cyber dans son rapport annuel. L’idée est de montrer le niveau d’exposition de l’entreprise au risque cyber et sa capacité à se protéger, à travers la publication d’un « risque net quantifié ». L’apport sera intéressant pour l’entreprise, ses dirigeants et son comité d’audit », estime Marc Ayadi, associé responsable IT Risk Advisory chez Deloitte, qui travaille sur le sujet depuis plusieurs années.

En savoir plus sur Vers une quantification du cyber-risque

Métaux précieux : soupçons de manipulations chez 10 grandes banques

Blog Avizo Logo La Tribune L’enquête porte sur le processus de fixation des cours de l’or, de l’argent, du platine et du palladium à Londres, d’après le Wall Street Journal. HSBC, Deutsche Bank, Société Générale et au moins sept autres établissements bancaires sont visés.

latribune.fr (avec AFP)  |  24/02/2015, 7:32  –  316  mots

Forts soupçons de manipulations. Le département de la Justice et la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) américaine enquêtent sur au moins 10 grandes banques pour manipulation présumée des prix des métaux précieux, rapporte lundi 23 février le Wall Street Journal, qui cite des personnes proches de l’enquête.

L’enquête porte sur le processus de fixation des cours de l’or, de l’argent, du platine et du palladium à Londres, précise le quotidien économique. Les banques concernées sont HSBC, Bank of Nova Scotia, Barclays, Crédit Suisse, Deutsche Bank, Goldman Sachs, J.P. Morgan, Société Générale, Standard Bank et UBS.

Métaux précieux : soupçons de manipulations chez 10 grandes banques

Cyberbraquage : comment les pirates ont réussi à voler un milliard de dollars

Blog Avizo logo 01Net Les cybercriminels s’introduisaient de manière banale par des emails piégés pour, ensuite, réaliser un minutieux travail d’espionnage et de renseignement avant de passer à l’action. Du grand art.

Gilbert Kallenborn > 01net > le 16/02/15 à 20h05

Un milliard de dollars volés dans plus d’une centaine de banques dans le monde… Détecté par Kaspersky, le cyberbraquage mené par cette équipe internationale de pirates non identifiés était un vrai travail de professionnel, remarquablement organisé et techniquement sophistiqué. Mais concrètement, comment ont-ils procédé ?

Cyberbraquage : comment les pirates ont réussi à voler un milliard de dollars

Moins d’une entreprise sur cinq a l’intention de mettre en place de nouvelles lignes de crédits de précaution

Les trésoriers des grandes entreprises et ETI sont de moins en moins nombreux à envisager de mettre en place de nouvelles lignes de crédits de précaution. Ils étaient moins de 20% début février. C’est la première fois depuis que cette question est posée dans le cadre notre enquête Trésorerie.

Moins-d-une-entreprise-sur-cinq-a-l-intention-de-mettre-en-place-de-nouvelles-lignes-de-credits-de-precaution_indicateurQuestion : Avez-vous l’intention de mettre en place de nouvelles lignes de crédit de précaution (bancaire,syndiqué,emprunt obligataire…) ? Proportion de oui, en %, brut

 

 

Principaux résultats de l’enquête :

  • Un point haut a été clairement franchi tant en ce qui concerne l’appréciation de la situation de trésorerie d’exploitation, que l’évolution de la trésorerie globale.
  • L’évolution des prix du pétrole continue d’exercer une influence positive sur les trésoreries mais le diagnostic est plus mitigé en ce qui concerne l’impact de l’évolution du taux de change euro / dollar.
  • L’appréciation sur les marges de crédit bancaire et sur les recherches de financement est positive, elle se stabilise.
  • Les délais de paiement pour les clients se stabilisent, se raccourcissent pour les fournisseurs.
  • Léger regain d’intérêt pour le placement des liquidités en OPCVM.

Moins d’une entreprise sur cinq a l’intention de mettre en place de nouvelles lignes de crédits de précaution

Loi Macron: le crédit inter-entreprises fait son retour

logo_lentrepriseGestion Fiscalité / budget financement >Par Marianne Rey publié le 02/02/2015 à 16:36

Sorti du jeu en commission spéciale, le crédit inter-entreprises revient sur les bancs de l’Assemblée, a priori ce mardi 3 février. Il pourrait permettre de renflouer les caisses de PME en mal de trésorerie. Côté fonds propres, la solution de la réouverture de bourses régionales se profile.

En savoir plus sur lentreprise.lexpress.fr