Evénements DFCG Bretagne Pays de Loire, Avizo et Kyriba animeront un atelier sur « La Fraude aux moyens de paiement : comment s’en prémunir ? »

Logo DFCGAprès le succès rencontré au DFCG Financium 2014, Avizo renouvelle, avec Kyriba, l’animation d’un atelier sur Fraude aux moyens de paiement : comment s’en prémunir ?

  • Jeudi 18 juin 2015 de 19h00 à 20h30

La fraude aux moyens de paiement explose en France. Pas une semaine sans que le nom d’une entreprise ne fasse la une des journaux! Phishing, fraude au faux virement, fraude au président, faux fournisseurs ou aux pseudo-experts … les sources diffèrent sur les montants, mais ce sont plusieurs centaines de millions qui seraient désormais ainsi détournées chaque année. Mais comment s’en prémunir ?

Kyriba, leader mondial en solutions de gestion de trésorerie et de risques financiers dans le Cloud, a mis en place des solutions pour les Directions financières et les équipes trésoreries sur les différents modes opératoires, les alertes, mais surtout les parades.

Mais souvent le facteur humain est le maillon faible sur lequel s’appuie l’escroc. Avizo partagera ses expériences à travers des cas concrets issus de ses missions d’audit réalisées pour les directions financières.

Cet atelier d’experts exposera les meilleures pratiques pour combattre la fraude aux moyens de paiements, que ce soit sur des problématiques liées aux systèmes d’information et/ou à l’organisation.

Région : Bretagne, Pays de Loire

Pôle d’animation : NANTES-VANNES-VENDEE

Participants.
·         Éric DESQUATREVAUX, Directeur Associé chez Avizo
·         Frédéric SOULIER, Channel Sales Manager chez Kyriba

En savoir plus

Du devis à la relance client, le zéro papier réduit les délais de paiement

Blos Avizo Logo LesechosfrLes entreprises hésitent encore à dématérialiser devis, factures et moyens de paiement. Celles qui l’ont fait y trouvent pourtant de vrais avantages.

Ce n’est pas une pub pour des délais rapides de livraison. Quarante-huit heures chrono, c’est le délai de paiement normal de la start-up Cardroid, spécialisée dans la réparation de pièces automobiles électroniques. Elle a réussi ce tour de force grâce au paiement en ligne de ses clients professionnels. Le principe est simple : à chaque facture envoyée, un lien est transmis au client, qui n’a plus qu’à cliquer pour payer avec un code unique. « Ce système a réduit mes délais de paiement d’une dizaine de jours », assure Christelle Kern, fondatrice de Cardroid.

Pour s’affranchir du papier et accéder à la dématérialisation, des solutions clefs en main sont aujourd’hui accessibles dans le cloud à toutes les entreprises. L’objectif : faciliter l’émission de devis et de factures, et diminuer les délais de paiement. Que ce soit sur le terrain ou au sein de l’entreprise, la plupart de ces logiciels de gestion permettent la consultation des données à tout moment, sur tout type de support (ordinateur, tablette, mobile). « L’un des principaux avantages de la dématérialisation reste de fonctionner en mode cloud », souligne Delphine Favory, directrice générale de l’ERP en ligne INCWO. L’entreprise n’acquitte plus de licences à payer d’avance, mais signe pour un abonnement mensuel en fonction d’un nombre d’utilisateurs. Et elle bénéficie ainsi sur n’importe quel support et à tout moment des versions les plus à jour du logiciel. « Surtout, cela permet à un commercial ou à un technicien sur le terrain équipé d’une tablette d’établir un devis ou un bon d’intervention en ligne. » Ces données peuvent même être traitées par l’entreprise en temps réel, par exemple pour planifier une intervention chez le client.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr

Option Finance : Où trouver du rendement ? David Guyot Pandat témoigne

Blog Avizo Logo PandatOption Finance propose dans sa rubrique Asset Management un dossier spécial « Où trouver du rendement ». Parmi toutes les solutions de placements proposées, David Guyot, co-fondateur de Pandat, parle livret bancaire et contrat de capitalisation.

Entre immobilier, capital investissement, fonds multiclasses d’actifs, livrets bancaires, matières premières ou encore bourse, les solutions de placements pour les institutionnels souhaitant obtenir du rendement sont nombreuses. Dans cet article paru le 11 mai 2015, David Guyot éclaire les trésoriers sur les enjeux de placements auprès des banques (livrets bancaires) et des assureurs (contrat de capitalisation).

Blog Pandat

Les marges sur les crédits bancaires ont cessé de se détendre

Blog Avizo logo Coe-RexecodeSelon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de mai 2015, auprès des trésoriers des grandes entreprises françaises,pour le deuxième mois consécutif,Les marges sur les crédits bancaires ont cessé de se détendre

Le solde des opinions des trésoriers sur les marges payées sur leurs crédits bancaires se rapproche de la zone indiquant une tendance à l’augmentation de ces marges. Plus généralement, tous les indicateurs de l’enquête s’orientent vers une zone défavorable.

Les-marges-sur-les-credits-bancaires-ont-cesse-de-se-detendre_indicateurQuestion : La marge payée sur vos crédits bancaires a-t-elle tendance à augmenter, rester stable ou diminuer ? Écart entre le pourcentage de réponses « tendance à augmenter » et le pourcentage de réponses « tendance à baisser ».

 

Principaux résultats de l’enquête

  • Tous les indicateurs de l’enquête se sont retournés depuis quelques mois et s’orientent vers une zone défavorable.
  • La trésorerie globale des grandes entreprises et des ETI se dégrade et évolue de manière plus défavorable qu’anticipée par les trésoriers.
  • L’évolution des prix des matières premières et du pétrole sur les trésoreries est redevenue négative pour une courte majorité de trésoriers.
  • Les recherches de financement sont jugées aisées mais leur tendance à l’amélioration est interrompue.
  • Les placements très liquides restent privilégiés par les trésoriers. Les mouvements récents de remontée des taux d’intérêt ne semblent pas avoir modifié jusqu’à présent leurs préférences en matière de supports de placement.

Lire l’enquête

Faux virements : l’enseigne Intermarché escroquée de 15 millions d’euros

Logo Le parisien Après avoir pris attache avec un salarié du siège de cette enseigne, située dans le XVe arrondissement à Paris, les aigrefins sont parvenus à le convaincre d’opérer plusieurs virements vers des comptes bancaires, situés en Pologne.

C’est une des dernières victimes connues de l’arnaque dite «au président», également baptisée escroquerie aux faux ordres de virement internationaux (FOVI)…

L’enseigne de grande distribution Intermarché a été ciblée, à la fin du mois d’avril, par des escrocs se faisant passer pour le PDG de cette entreprise.

Selon nos informations, les escrocs ont ainsi pu détourner plus de 15 M€ en l’espace de quelques jours. Une fois la supercherie découverte, l’enseigne a tenté de récupérer ses fonds. En vain. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris avant d’être confiée à la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

En savoir plus http://www.leparisien.fr/faits-divers