Amazon se lance dans le crédit aux PME en Europe

Blos Avizo Logo LesechosfrLe géant américain du commerce en ligne lance Amazon Lending au Royaume-Uni et vise la France. La firme prête à court terme à sa propre clientèle de PME après avoir analysé leurs ventes.

Vincent Collen / Correspondant à Londres |

Amazon banquier ? Après les Etats-Unis et le Japon, le numéro un mondial du commerce électronique a lancé mardi son service de prêts aux PME au Royaume-Uni. Avec Amazon Lending, la firme de Seattle vient concurrencer directement les banques, même s’il s’agit pour l’instant d’un marché de niche. Le géant américain envisage de lancer ce service dans sept autres pays d’ici à la fin de l’année, dont la France, l’Allemagne, l’Italie et la Chine, tout en précisant que rien n’est décidé pour le moment.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances

Pour le second semestre 2015, le taux de l’intérêt légal est fixé à 0.99 % pour les créances professionnelles.

Blog Avizo Logo LegifrancePublics concernés : les créanciers et les débiteurs.
Objet : l’arrêté fixe les taux de l’intérêt légal applicables au cours du second semestre 2015 pour les créances des personnes physiques n’agissant pas pour des besoins professionnels, d’une part, et pour tous les autres cas, d’autre part.
Entrée en vigueur : l’arrêté entre en vigueur le 1er juillet 2015.

Pour le second semestre 2015, le taux de l’intérêt légal est fixé :

  • 1° Pour les créances des personnes physiques n’agissant pas pour des besoins professionnels : à 4,29 %
  • 2° Pour tous les autres cas : à 0,99 %.

Consulter l’article

La Banque de France alerte le public sur la recrudescence des tentatives d’usurpation d’identité et de vol de données visant entreprises et particuliers.

Banque de France La Banque de France alerte le public sur la recrudescence des tentatives d’usurpation d’identité et de vol de données visant entreprises et particuliers, sous les prétextes les plus divers (migration SEPA, interdiction bancaire, déblocage de crédit, lettre du Président, activités sur le Forex…)

La Banque de France voit en effet son nom, son logo, ainsi que certains de ses numéros de téléphone et de ses adresses électroniques utilisés dans des appels ou dans des courriers électroniques prétendument effectués depuis un numéro de la Banque de France ou envoyés depuis une adresse @banque-france.fr.

Il est souvent demandé au destinataire de cliquer sur un lien renvoyant vers un faux site de la Banque de France ainsi qu’un formulaire de saisie de données invitant l’internaute à communiquer ses coordonnées bancaires. Ces tentatives d’hameçonnage renvoient également parfois l’internaute vers un faux site sepa[.]verificationclients[.]fr sous prétexte d’une prétendue vérification de données personnelles dans le cadre de l’Espace unique de paiement en euros (Sepa).

Il importe de ne surtout pas répondre à ces sollicitations. La Banque de France appelle à la plus grande vigilance. Aucun crédit ne doit être accordé à ces appels ou courriers électroniques, qui relèvent d’une usurpation d’identité visant à piéger les particuliers et les entreprises (tentative d’hameçonnage ou phishing).

La Banque de France souligne à cet égard qu’elle ne demande jamais que lui soit communiquées des coordonnées bancaires, que ce soit par courrier électronique ou par téléphone. La Banque de France rappelle enfin que les pouvoirs publics ont mis en place un site internet permettant de signaler les escroqueries et contenus illicites sur internet.

Consulter la mise en garde

Les délais de paiement des clients ont tendance à remonter en France

Blog Avizo logo Coe-RexecodeSelon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de juin 2015, auprès des trésoriers des grandes entreprises françaises la tendance à l’allongement des délais de paiement des clients, se confirme, même si le solde des opinions des trésoriers sur cette question a très légèrement reflué depuis son point haut touché en avril.

Les-delais-de-paiement-des-clients-ont-tendance-a-remonter-en-France_indicateurQuestion : Les délais de paiement de vos clients ont-ils tendance à se réduire, être stables ou s’allonger ? Écart entre le pourcentage de réponses « tendance à s’allonger »et le pourcentage de réponses « tendance à se réduire ».

 

Les principaux résultats de l’enquête sont :

  • La situation de la trésorerie d’exploitation des grandes entreprises et des ETI est jugée normale.
  • La trésorerie globale tend à se dégrader.
  • L’évolution des prix des matières premières et du change euro/dollar n’exercent plus d’influence majeure sur les trésoreries.
  • Les recherches de financement sont à nouveau jugées aisées sans toutefois s’améliorer à nouveau.
  • Les placements très liquides restent privilégiés par les trésoriers.

Lire l’enquête

Retard de paiement : un « mouvement de cascade » qui tue les petites entreprises (Pierre Pelouzet)

Blog Avizo Logo BfmtvPierre Pelouzet, médiateur national des relations inter-entreprises a commenté le dernier baromètre trimestriel Altares sur les retards de paiement des entreprises. D’après cette étude, le montant des retards de 120 grandes entreprises françaises atteint 4 milliards d’euros, soit une hausse de 20% en un an.

Selon Pierre Pelouzet, il est important d’améliorer le système car 25% des faillites d’entreprises sont dues aux retards de paiement, et les plus petites sont les plus touchées. – Good Morning Business, du 11 juin, présenté par Guillaume Paul, sur BFM Business.

Accéder au site BfmTV

Étude Euler Hermes DFCG : 80% des entreprises interrogées affirment que la fraude est reconnue comme une menace importante mais seuls 28% d’entre elles disposent d’une cartographie de leurs risques de fraude.

LogoHeaderEuler Hermes > Media Centre > Actualités
Etude fraude 2015 : conséquences et enjeux pour l’entreprise
02.06.2015

Alors que la fraude touche plus d’une entreprise sur deux cette année, Euler Hermes, le leader mondial de l’assurance-crédit, et la DFCG, l’association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion, se sont associés pour réaliser une grande enquête auprès de 184 entreprises.

L’étude nous révèle que 77% des entreprises ont été victimes d’au moins une tentative de fraude externe dans les douze derniers mois et que celles-ci ont subi plus de dix tentatives sur la même période. Un véritable harcèlement qui fragilise tout type d’entreprise, PME ou multinationales.

« Le phénomène est très préoccupant et s’accentue considérablement en France depuis cinq ans », précise Eric Lenoir, Président du comité exécutif d’Euler Hermes France. « 20% des entreprises n’ont pas réussi à déjouer toutes les tentatives de fraude. Dans un contexte économique encore relativement tendu, les pertes induites par ces attaques peuvent sérieusement porter atteinte à la trésorerie de l’entreprise et à sa rentabilité. »

Dans les typologies de tentatives de fraudes externes recensées, l’usurpation d’identité arrive en tête, qu’elle prenne la forme du « faux président », du « faux client » (par de faux ordres de paiement) ou du « faux fournisseur » (par la modification des coordonnées fournisseurs).

80% des entreprises interrogées affirment que la fraude est reconnue comme une menace importante par la direction générale. Des moyens sont d’ores et déjà mis en place pour y faire face : 65% des répondants ont renforcé leurs procédures internes et 32% proposent des formations à leurs collaborateurs. Mais paradoxalement seuls 28% d’entre elles disposent d’une cartographie de leurs risques de fraude.

infographie-fraude-entreprise-2015

Lire l’Etude

D’après une étude AFP/GTNews un tiers des logiciels de trésorerie utilisés par les organisations sont en mode SaaS

Blog Avizo Etude AFP/GtnewsEn dépit de l’amélioration de la capacité technologique des dispositifs fonctionnant en mode Saas, les TMS (Treasury Management System) installés demeurent les préférés, selon une nouvelle recherche AFP (Association for Financial Professionals) / GTNews.

 

RSCH-15_TMS_Survey_GraphConsulter l’étude