Avec la remontée des cours du Brent observée depuis le 11 novembre, l’influence des prix des matières premières est perçue comme étant plus négative

Selon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de décembre 2016, près d’un tiers des trésoriers  interrogés en décembre estime que l’évolution des prix des matières premières exerce une influence sur la situation de trésorerie de leur entreprise. En cohérence avec la remontée des cours du Brent observée depuis le 11 novembre, cette influence est perçue comme étant un peu plus négative que lors du mois précédent.

avec-la-remontee-des-cours-du-brent-observee-depuis-le-11-novembre-l-influence-des-prix-des-matieres-premieres-est-percue-comme-etant-plus-negative_indicateurQuestion : Jugez-vous que le niveau actuel du prix des matières premières (y compris pétrole) influence ou influencera la trésorerie de votre entreprise avec un impact positif ou négatif

Principaux résultats de l’enquête :

  • La situation de la trésorerie d’exploitation est jugée un peu plus aisée par les trésoriers.
  • La dégradation de la trésorerie globale, observée depuis septembre, se tempère.
  • L’influence du taux de change sur la trésorerie est redevenue négative, malgré la dépréciation de l’euro contre le dollar depuis début novembre.
  • Les recherches de financement bancaire restent aisées.
  • Les délais de paiement continuent à s’allonger, à destination des clients comme vis-à-vis des fournisseurs.
  • La détention en cash confirme son statut de « placement » privilégié des liquidités. Une légère remontée des OPCVM est observée.

En savoir plus, lire l’enquête AFTE/Coe-Rexecode

Délais de paiement, le plafond de l’amende pour non-respect des délais de paiement augmente et passe à 2 000 000 €

factureLa loi n° 2016-1691 du 9 décembre 2016 relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique dite loi Sapin 2 vient d’être publiée au Journal officiel (10 décembre). L’article 123 augmente le plafond de l’amende pour non-respect des délais de paiement de 375.000 à 2.000.000 €.

Sources : legifiscal.fr