La marge payée sur les crédits bancaires est à la hausse pour la première fois depuis début 2014.

Selon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de décembre 2015, auprès des trésoriers des grandes entreprises françaises, pour la première fois depuis environ deux ans, une courte majorité de trésoriers d’entreprise relève une augmentation de la marge payée sur les crédits bancaires. Il est trop tôt pour parler d’inflexion mais ce point sera à surveiller attentivement à l’occasion de la parution des prochaines enquêtes.
La-marge-payee-sur-les-credits-bancaires-est-a-la-hausse-pour-la-premiere-fois-depuis-debut-2014_indicateur
Question : La marge payée sur vos crédits bancaires a-t-elle tendance à augmenter, rester stable ou diminuer ? Écart entre le pourcentage de réponses « tendance à augmenter » et le pourcentage de réponses « tendance à baisser ».
Principaux résultats de l’enquête :

La situation de trésorerie d’exploitation reste jugée aisée par une courte majorité de trésoriers.

  • La trésorerie globale continue de s’améliorer graduellement.
  • Les évolutions de prix des matières premières et du taux de change de l’euro/dollar ont exercé peu d’influence sur la trésorerie des entreprises.
  • Les délais de paiement des clients se tasseraient légèrement alors que ceux accordés aux fournisseurs ont interrompu leur hausse.
  • Les marges pratiquées sur les crédits bancaires se seraient un peu tendues et les recherches de financement seraient moins aisées.
  • Dans ce contexte, une proportion accrue de trésoriers anticiperaient de mettre en place des nouvelles lignes de crédit de précaution.

En savoir plus, lire l’enquête

La trésorerie globale des grandes entreprises et ETI s’améliore très progressivement

Blog Avizo logo Coe-RexecodeSelon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de novembre 2015, auprès des trésoriers des grandes entreprises françaises,le vif rebond de la trésorerie d’exploitation signalé dans les enquêtes de septembre et octobre n’est pas confirmé en novembre. De même, la tendance suivie par la trésorerie globale des entreprises reste celle d’une amélioration progressive. Une courte majorité de trésoriers jugent qu’elle s’est améliorée en novembre.

1511-La-tresorerie-globale-des-grandes-entreprises-et-ETI-s-ameliore-tres-progressivement_indicateurQuestion : Votre situation de trésorerie globale est-elle, par rapport au mois précédent : améliorée, au même niveau ou dégradée ? Ecart entre le pourcentage de réponses « améliorée » et le pourcentage de réponses « dégradée ».

 

Principaux résultats de l’enquête :

  • La situation de trésorerie d’exploitation est jugée aisée par une majorité de trésoriers, mais de manière moins marquée que lors du mois dernier.
  • La tendance suivie par la trésorerie globale reste celle d’une amélioration seulement graduelle.
  • Les évolutions de prix des matières premières et du taux de change de l’euro/dollar influenceraient négativement la trésorerie des entreprises en novembre.
    Les délais de paiement des clients se tasseraient légèrement alors que ceux accordés aux fournisseurs seraient à la hausse.
  • Les recherches de financement sont toujours jugées aisées et les marges pratiquées sur les crédits bancaires se détendent à nouveau.
  • Plus que jamais, alors que les taux d’intérêt sont très faiblement rémunérateurs, la détention en cash est le « placement » privilégié par les trésoriers.

En savoir plus, lire l’enquête

 

 

La trésorerie d’exploitation des grandes entreprises et ETI retrouve un point haut en France

Blog Avizo logo Coe-Rexecode Selon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode d’octobre 2015, auprès des trésoriers des grandes entreprises françaises, après une amélioration déjà sensible le mois dernier, la première estimation du solde des opinions des trésoriers sur la situation de trésorerie d’exploitation se redresse à nouveau significativement dans notre enquête d’octobre. Il retrouve un niveau inédit depuis 2007.
La-tresorerie-d-exploitation-des-grandes-entreprises-et-ETI-retrouve-un-point-haut-en-France_indicateurQuestion : Comment jugez-vous actuellement la situation de la trésorerie d’exploitation (flux) de votre entreprise : aisée, normale ou difficile ? Ecart entre le pourcentage de réponses « aisées » et le pourcentage de réponses « difficiles ».

 

Principaux résultats de l’enquête :

  • Après une première hausse en septembre, le solde d’opinion sur la trésorerie d’exploitation s’améliore à nouveau sensiblement.
  • La trésorerie globale s’est améliorée au cours du mois écoulé.
  • Le recul des prix des matières premières influence à nouveau positivement la trésorerie des grandes entreprises et des ETI.
  • Les délais de paiement des fournisseurs confirment leur tendance à la hausse. Ceux accordés aux clients sont stables.
  • Les recherches de financement sont jugées aisées et les marges pratiquées sur les crédits bancaires se détendent à nouveau.
  • La situation aisée de la trésorerie d’exploitation incite peu les trésoriers des grandes entreprises et des ETI à mettre en place de nouvelles lignes de crédit de précaution.
    Dans un environnement de taux d’intérêt très bas, la détention en cash est le « placement » privilégié par les trésoriers.

En savoir plus, lire l’enquête

La situation de trésorerie d’exploitation est jugée plutôt aisée par les trésoriers des grandes entreprises et des ETI

Selon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de septembre 2015, auprès des trésoriers des grandes entreprises françaises, le solde des opinions des trésoriers sur la situation de la trésorerie d’exploitation se redresse sensiblement en septembre. Il rejoint un niveau inédit depuis cinq ans. L’évolution de la trésorerie globale est un peu moins favorable. Le recul des prix des matières premières a une influence positive sur les trésoreries.

La-situation-de-tresorerie-d-exploitation-est-jugee-plutot-aisee-par-les-tresoriers-des-grandes-entreprises-et-des-ETI_indicateurQuestion : Comment jugez-vous actuellement la situation de la trésorerie d’exploitation (flux) de votre entreprise : aisée, normale ou difficile ? Ecart entre le pourcentage de réponses « aisées » et le pourcentage de réponses « difficiles ».

 

Principaux résultats de l’enquête :

  • Le solde d’opinion des trésoriers sur la trésorerie d’exploitation se redresse sensiblement en septembre.
  • Pour autant, l’évolution de la trésorerie globale est un peu moins favorable.
  • Le recul des prix des matières premières influence positivement la trésorerie des grandes entreprises et des ETI.
  • Les délais de paiement des fournisseurs ont tendance à remonter depuis le début de l’année. Ceux accordés aux clients se stabilisent.
  • Les marges pratiquées sur les crédits bancaires se détendent et les recherches de financement sont aisées.
  • La proportion de trésoriers qui anticipent de mettre en place de nouvelles lignes de crédit de précaution recule.
  • Les dépôts à terme et la détention en cash demeurent les véhicules de placement privilégiés par les trésoriers.

En savoir plus, lire l’enquête

Les recherches de financement restent aisées selon les trésoriers

Blog Avizo logo Coe-Rexecode Selon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de juillet 2015, auprès des trésoriers des grandes entreprises françaises, le solde des opinions sur leurs recherches de financements est très stable depuis un an. Il s’est effrité de manière assez sensible dans l’enquête de juillet mais demeure dans une zone qui suggère que les recherches de financement restent plutôt aisées.

Les-recherches-de-financement-restent-aisees-selon-les-tresoriers_indicateurQuestion : Vos recherches de financements sont-elles faciles, normales ou difficiles ? Ecart entre le pourcentage de réponses « faciles » et le pourcentage de réponses « difficiles ».

 

 

Principaux résultats de l’enquête :

  • Le solde d’opinion des trésoriers sur la trésorerie d’exploitation se stabilise dans une zone neutre.
  • Il s’améliore sensiblement en ce qui concerne les opinions sur l’évolution de la trésorerie globale.
  • L’évolution des prix des matières premières pénalise la trésorerie des grandes entreprises et des ETI.
  • Les délais de paiement des clients ont eu tendance à remonter depuis le début de l’année. Ils se stabiliseraient désormais.
  • Les marges pratiquées sur les crédits bancaires reculeraient faiblement.
  • Peu de trésoriers anticipent de mettre en place de nouvelles lignes de crédit de précaution.

En savoir plus, lire l’enquête

Les délais de paiement des clients ont tendance à remonter en France

Blog Avizo logo Coe-RexecodeSelon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de juin 2015, auprès des trésoriers des grandes entreprises françaises la tendance à l’allongement des délais de paiement des clients, se confirme, même si le solde des opinions des trésoriers sur cette question a très légèrement reflué depuis son point haut touché en avril.

Les-delais-de-paiement-des-clients-ont-tendance-a-remonter-en-France_indicateurQuestion : Les délais de paiement de vos clients ont-ils tendance à se réduire, être stables ou s’allonger ? Écart entre le pourcentage de réponses « tendance à s’allonger »et le pourcentage de réponses « tendance à se réduire ».

 

Les principaux résultats de l’enquête sont :

  • La situation de la trésorerie d’exploitation des grandes entreprises et des ETI est jugée normale.
  • La trésorerie globale tend à se dégrader.
  • L’évolution des prix des matières premières et du change euro/dollar n’exercent plus d’influence majeure sur les trésoreries.
  • Les recherches de financement sont à nouveau jugées aisées sans toutefois s’améliorer à nouveau.
  • Les placements très liquides restent privilégiés par les trésoriers.

Lire l’enquête

Les marges sur les crédits bancaires ont cessé de se détendre

Blog Avizo logo Coe-RexecodeSelon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de mai 2015, auprès des trésoriers des grandes entreprises françaises,pour le deuxième mois consécutif,Les marges sur les crédits bancaires ont cessé de se détendre

Le solde des opinions des trésoriers sur les marges payées sur leurs crédits bancaires se rapproche de la zone indiquant une tendance à l’augmentation de ces marges. Plus généralement, tous les indicateurs de l’enquête s’orientent vers une zone défavorable.

Les-marges-sur-les-credits-bancaires-ont-cesse-de-se-detendre_indicateurQuestion : La marge payée sur vos crédits bancaires a-t-elle tendance à augmenter, rester stable ou diminuer ? Écart entre le pourcentage de réponses « tendance à augmenter » et le pourcentage de réponses « tendance à baisser ».

 

Principaux résultats de l’enquête

  • Tous les indicateurs de l’enquête se sont retournés depuis quelques mois et s’orientent vers une zone défavorable.
  • La trésorerie globale des grandes entreprises et des ETI se dégrade et évolue de manière plus défavorable qu’anticipée par les trésoriers.
  • L’évolution des prix des matières premières et du pétrole sur les trésoreries est redevenue négative pour une courte majorité de trésoriers.
  • Les recherches de financement sont jugées aisées mais leur tendance à l’amélioration est interrompue.
  • Les placements très liquides restent privilégiés par les trésoriers. Les mouvements récents de remontée des taux d’intérêt ne semblent pas avoir modifié jusqu’à présent leurs préférences en matière de supports de placement.

Lire l’enquête

La trésorerie globale des grandes entreprises et des ETI se dégraderait quelque peu

Blog Avizo logo Coe-RexecodeSelon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de avril 2015, auprès des trésoriers des grandes entreprises françaises, la trésorerie globale des grandes entreprises et des ETI se dégraderait quelque peu.

 

Blog Avizo enquête AFTE avril 2015Question : Votre situation de trésorerie globale est-elle,
par rapport au mois précédent :
améliorée, au même niveau ou dégradée ?

 

 

 

 

Principaux résultats de l’enquête

  • L’amélioration de la situation de la trésorerie d’exploitation à l’oeuvre en 2014 est interrompue.
  • La trésorerie globale, après investissements et financement, se dégrade depuis le début de l’année.
  • L’impact positif de l’évolution des prix des matières premières et du pétrole sur les trésoreries s’estompe.
  • Les marges sur les crédits se sont détendues et les recherches de financement sont aisées.
  • Ces deux indicateurs cohérents se stabilisent dans une zone favorable.
    Les placements très liquides restent privilégiés par les trésoriers d’entreprises, les titres de créances négociables continuent d’être délaissés.

Lire l’enquête

Les conditions du financement des grandes entreprises et des ETI s’améliorent

Blog Avizo logo Coe-RexecodeSelon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de mars 2015, auprès des trésoriers des grandes entreprises françaises, les conditions du financement des grandes entreprises et des ETI paraissent s’améliorer de nouveau.

Une majorité croissante des trésoriers interrogés dans le cadre de notre enquête estiment que les marges sur les crédits bancaires sont en réduction et que la recherche de financements est plus aisée. Ce constat est aussi valable pour février après la nette révision à la hausse de ces deux indicateurs.

Les-conditions-du-financement-des-grandes-entreprises-et-des-ETI-s-ameliorent_indicateurQuestion : La marge payée sur vos crédits bancaires a-t-elle tendance à augmenter, rester stable ou diminuer ? Ecart entre le pourcentage de réponses « tendance à augmenter » et le pourcentage de réponses « tendance à baisser ».

 

Principaux résultats de l’enquête

  • La situation de la trésorerie d’exploitation est aisée selon une majorité de trésoriers de grandes entreprises et d’ETI.
  • Toutefois, la trésorerie globale (après investissements et financement) se dégraderait quelque peu depuis le début de l’année.
  • En ligne avec la remontée du cours du baril de pétrole en euros, l’influence des prix des matières premières sur les trésoreries redevient négative pour une (faible) majorité de trésoriers.
  • Les conditions de financement des entreprises s’améliorent : les marges sur les crédits se détendent et les recherches de financement sont aisées.
    Très peu de trésoriers anticipent de mettre en place des lignes de crédit de précaution

Les conditions du financement des grandes entreprises et des ETI s’améliorent

Moins d’une entreprise sur cinq a l’intention de mettre en place de nouvelles lignes de crédits de précaution

Les trésoriers des grandes entreprises et ETI sont de moins en moins nombreux à envisager de mettre en place de nouvelles lignes de crédits de précaution. Ils étaient moins de 20% début février. C’est la première fois depuis que cette question est posée dans le cadre notre enquête Trésorerie.

Moins-d-une-entreprise-sur-cinq-a-l-intention-de-mettre-en-place-de-nouvelles-lignes-de-credits-de-precaution_indicateurQuestion : Avez-vous l’intention de mettre en place de nouvelles lignes de crédit de précaution (bancaire,syndiqué,emprunt obligataire…) ? Proportion de oui, en %, brut

 

 

Principaux résultats de l’enquête :

  • Un point haut a été clairement franchi tant en ce qui concerne l’appréciation de la situation de trésorerie d’exploitation, que l’évolution de la trésorerie globale.
  • L’évolution des prix du pétrole continue d’exercer une influence positive sur les trésoreries mais le diagnostic est plus mitigé en ce qui concerne l’impact de l’évolution du taux de change euro / dollar.
  • L’appréciation sur les marges de crédit bancaire et sur les recherches de financement est positive, elle se stabilise.
  • Les délais de paiement pour les clients se stabilisent, se raccourcissent pour les fournisseurs.
  • Léger regain d’intérêt pour le placement des liquidités en OPCVM.

Moins d’une entreprise sur cinq a l’intention de mettre en place de nouvelles lignes de crédits de précaution