Ebics TS : Swift renforce depuis septembre 2017 ses règles en matière de mots de passe pour les tokens 3 Skey.

Blog Avizo Mots de passeLa gestion des mots de passe pour les tokens 3 Skey de Swift se voit renforcée depuis ce mois de septembre. Nul doute que le renforcement de cette sécurité, imposé aux entreprises utilisant les tokens 3 Skey pour la signature des paiements via le protocole Ebics TS, alourdisse le coût de gestion des trésoriers, comptables, informaticiens ayant la charge de l’administration des tokens … et des mots de passe oubliés !

Trois nouvelles règles en matière de mot de passe seront disponibles sur le portail 3SKey. Chaque règle spécifie un ensemble de conventions en matière de mot de passe telles que longueur minimum et validité maximum. Les administrateurs 3SKey seront en mesure de sélectionner la règle qui convient le mieux à leurs besoins et qui s’appliquera à tous les utilisateurs qu’ils gèrent.

Après que l’administrateur a sélectionné les nouvelles règles en matière de mot de passe, celles-ci sont appliquées à chaque utilisateur lors de sa prochaine activation, réinitialisation, régénération ou renouvellement. Grâce à l’écran de gestion des utilisateurs, les administrateurs 3SKey seront en mesure de vérifier les règles qui s’appliquent à chaque mot de passe actuel de leurs utilisateurs.

Si, d’ici à 2018, les administrateurs 3SKey n’ont pas sélectionné une nouvelle règle en matière de mot de passe pour leurs utilisateurs, SWIFT appliquera la règle la moins restrictive par défaut, supprimant la règle en cours. Dans ce cas également, les nouvelles règles ne s’appliqueront à chaque utilisateur que lors de sa prochaine activation, réinitialisation, régénération ou renouvellement.

Le tableau suivant fournit les paramètres détaillés de chaque règle en matière de mot de passe:

Blog Avizo Ebics TS Swift 3 SKey

En savoir plus : Règles en matière de mots de passe pour les tokens

 

DSP2 : vers un report de la nouvelle directive européenne sur les paiements ?

Blog Avizo logo cbanquePar Vincent MIGNOT Publié le samedi 12 août 2017 à 09h00

Le patron de la Société Générale, Frédéric Oudéa, a demandé aux institutions européennes le report de la directive révisée sur les services de paiement (DSP2), qui doit intervenir début 2018. Le temps de régler le différend qui oppose les banques aux fintechs et à Bruxelles sur le sujet.

Selon La Tribune, Frédéric Oudéa, en temps que président de la Fédération bancaire européenne, a écrit fin juillet à Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), et au Commissaire européen en charge des services financiers, le Letton Valdis Dombrovskis. Dans ce courrier, il demande notamment une interdiction de la pratique du web scraping, une technique informatique qui permet aujourd’hui à des services tiers d’informations sur les comptes – Bankin’ ou Linxo, en France, par exemple – de récupérer, avec l’accord de l’utilisateur, des données dans les espaces client web des banques. Technique qui est à l’origine d’un conflit larvé entre les banques d’un côté, les fintechs et les autorités européennes de l’autre.

En savoir plus DSP2 : vers un report de la nouvelle directive européenne sur les paiements ?

 

Une Blockchain de commerce international pour PME lancée par SocGen, Natixis & co

Blog Avizo Logo La TribunePar Delphine Cuny  | 

Le consortium européen Digital Trade Chain, qui inclut notamment HSBC et Deutsche Bank, a choisi lBM pour construire une plateforme de financement pour les PME européennes. Logé dans le cloud du groupe américain, cet outil de suivi 100% numérique des transactions promet d’être plus rapide, moins cher et plus sûr.

Les banques européennes ne sont pas à la traîne en matière de Blockchain, cette technologie émergente de stockage et transmission d’informations, sous-jacente du Bitcoin. Un consortium de sept banques parmi les plus grandes européennes, HSBC, Deutsche Bank, Société Générale, Natixis, UniCredit, Rabobank et KBC, constitué en janvier pour lancer une plateforme de financement du commerce international destinée aux PME, reposant sur cette technologie des « chaînes de blocs », vient d’en donner le coup d’envoi.

La « Digital Trade Chain » a choisi l’américain IBM pour construire cette plateforme numérique et l’héberger dans son « cloud » (sur ses serveurs informatiques), à l’issue d’un appel d’offres international auxquels ont répondu sept SSII. Le développement a démarré et les premiers tests auront lieu cet automne, les premiers clients en pilotes réels d’ici à la fin de l’année.

En savoir plus Une Blockchain de commerce international pour PME lancée par SocGen, Natixis & co

Migration Ebics TS, les délais de traitement s’allongent pour les banques

C’est que nous constatons chez Avizo lors de missions d’accompagnement pour la migration d’Ebics T vers Ebics TS.

Voici la réponse d’une chargée d’affaires cash management à une de nos relances « Le contrat EBICS TS est bien cours d’enregistrement auprès de notre service, mais il rencontre actuellement un fort pic d’activité du fait du nombre important de clients qui migrent en EBICS TS, ce qui a pour conséquence un allongement des délais de traitement. »

SWIFT gpi for Corporates, nouvelle innovation pour les entreprises en matière de paiements internationaux.

Les banques du monde entier travaillent avec SWIFT pour mettre en œuvre l’initiative d’innovation en matière de paiements internationaux (gpi – global payments innovation ) et créer une nouvelle ère pour les services bancaires.

L’initiative est une réponse robuste à l’évolution des besoins des banques et des entreprises pour améliorer le service à la clientèle et l’efficacité opérationnelle. Et il offre une proposition de valeur améliorée pour les services entre banques correspondantes en répondant aux principaux défis auxquels sont confrontés leurs clients entreprises.

Grâce à SWIFT gpi, les entreprises peuvent aujourd’hui bénéficier d’un service de paiements amélioré auprès de leurs banques, avec les principales fonctionnalités suivantes :

– Utilisation plus rapide des fonds le jour même
– Transparence des frais
– Suivi des paiements de bout en bout
– Transfert des informations de versement non modifiées

Découvrez la vidéo PlanetSWIFT

Le 20 novembre 2016 le prélèvement SEPA devient plus simple et plus rapide.

Une nouvelle version des règles des émissions et de fonctionnement des SDD Core (SEPA Direct Debit) entrera en vigueur.

Blog Avizo simpleSimplification de la gestion des séquence

la mention « FRST » pour un premier prélèvement d’une série devient facultative.

Réduction du délai de présentation interbancaire

Blog Avizo rapideTous les prélèvements SEPA, qu’ils soient répétitifs ou ponctuels pourront être présentés au plus tard 1 jour ouvré bancaire avant la date d’échéance (au lieu de 5 jours ouvrés bancaires pour le premier prélèvement d’une série ou un prélèvement ponctuel et au lieu de 2 jours ouvrés bancaires pour un prélèvement récurrent ou le dernier prélèvement d’une série)

 

 

Nouvelle variante de la fraude au changement de coordonnées bancaires : l’usurpateur vous adresse un recommandé !

rBlog Avizo Lettre recommandéeFiable, rapide & simple à utiliser, envoyez une lettre recommandée en ligne pour notifier votre client de votre changement de domiciliation bancaire pour le règlement de ses factures.

C’est ce nouveau procédé que certains fraudeurs utilisent désormais pour prétexter un changement de coordonnées bancaires pour diverses raisons : délocalisation, problème de compte, etc. afin d’ordonner au client d’effectuer un virement à l’étranger.

Il est simple de de créer un faux compte en ligne pour adresser un document en recommandé. De plus le fraudeur souhaite crédibiliser sa demande par l’effet que procure une lettre recommandée.

Pour lutter contre la fraude au changement de coordonnées bancaires, prenez le temps d’effectuer des vérifications auprès de vos partenaires commerciaux. Un contre-appel systématique est nécessaire afin de vous assurer que la demande est légitime et que le numéro de compte fournis est exact.

En cas de fraude avérée prenez le temps aussi d’avertir La Poste qui précise dans ses conditions générales « La Poste se réserve la faculté de bloquer une commande, notamment en cas de suspicion de fraude ou de fraude avérée. (compromission des identifiants, ….). ».

La première phase de l’initiative pilote de la gpi (global payments innovation) lancée par SWIFT s’est achevée avec succès

Blog Avizo SwiftLes banques mondiales se préparent au déploiement de la gpi début 2017.

SWIFT a annoncé au dernier SIBOS de Genève que la première phase pilote de son initiative gpi s’est achevé avec succès, ouvrant ainsi la voie au passage en production prévu début 2017.

Durant cette phase pilote, 15 banques mondiales représentant plus de 30% des paiements transfrontaliers ont testé avec succès la conception et les principales fonctionnalités du service proposé à travers la gpi. Dans le même temps, 10 autres banques mondiales se préparaient déjà à lancer le service.

« Les banques pilotes sont la preuve que notre approche innovante en matière de paiements transfrontaliers fonctionne », affirme Wim Raymaekers, Responsable Mondial du Marché Bancaire et Chef de Projet de cette initiative. « D’après leur retour d’expérience, on sait que le déploiement du service peut être rapide – environ six mois. C’est une excellente nouvelle pour SWIFT ainsi que pour l’ensemble de la communauté bancaire. Grâce à la pensée novatrice, qui constitue la clé de voute de cette initiative, et à la collaboration nous pouvons encourager les banques à utiliser les plateformes existantes. Combinées à l’innovation technologique assurée par SWIFT, nous pouvons ainsi améliorer la traçabilité des paiements de bout en bout. »

En tant qu’initiative venant de SWIFT et de la communauté bancaire, la gpi a été conçue dans le but d’améliorer de manière significative l’expérience du consommateur lorsqu’il recourt à une banque correspondante en augmentant la vitesse d’exécution, la transparence ainsi que la traçabilité de bout en bout des paiements transfrontaliers. Par ailleurs, grâce à cette plus grande traçabilité de bout en bout, l’initiative GPI apporte une autre innovation majeure. En effet, le service de traçabilité des paiements sera accessible depuis le cloud, et utilisera une base de données mondiale hébergée par SWIFT. Ce nouveau service fera l’objet d’une démonstration à l’occasion de Sibos 2016.

« Les résultats préliminaires de la phase pilote sont très encourageants » affirme Michael Pavkovic , Directeur Adjoint, Paiements et Opérations de Commerce à la Royal Bank of Canada. «Nous nous réjouissons de notre participation active au développement d’un service en mesure d’offrir à nos clients une meilleure expérience utilisateur.

Au total, plus de 80 banques mondiales se sont engagées à prendre part à cette initiative. Parmi les banques qui ont récemment sauté le pas on compte Budapest Bank, China Merchants Bank, China Construction Bank, Commonwealth Bank of Australia and Helaba Landesbank Hessen-Thüringen – et d’autres banques rejoignent chaque mois les rangs.

Lire le communique de Presse de Swift

Swift Messagerie FIN Nouveau record de messages traités

En Juin, pour la première fois SWIFT a enregistré un volume de plus de 30 millions de messages en une seule journée. Le 30 Juin, 30,392,943 messages ont été échangés sur SWIFT. Ce nouveau sommet est de 2 millions de messages (ou 7,4%) de plus que le sommet précédent de 28,305,037 messages, qui a été enregistré le 28 Juin ici 2016.

Blog Avizo Swift FIN TrafficEn savoir plus : Home > About Us SWIFT FIN > Traffic & Figures

La messagerie SWIFT a vu son trafic croitre de 12.5% en Afrique

Blog Avizo AfriqueLes statistiques publiées à la veille de la 23ème Conférence Régionale Africaine de SWIFT montrent que la croissance du trafic via la messagerie SWIFT en Afrique a surpassé la croissance mondiale. Les marchés des titres et des instruments financiers se sont particulièrement démarqués avec une augmentation significative du volume des échanges.

Ile Maurice, le 17 Mai 2016 – D’après les chiffres communiqués par SWIFT, la croissance du trafic en Afrique a surpassé la croissance mondiale. En effet, depuis le début de l’année, on enregistre une hausse de 12.8% du trafic en Afrique contre seulement 5.4% au niveau mondial. Ces chiffres témoignent bien de l’importance grandissante de l’Afrique dans l’activité commerciale internationale de SWIFT. Les niveaux de croissance enregistrés en Afrique sur cette même période dépassent aussi ceux de l’EMEA à 3,2%, et des Amériques à 6,7% mais sont toutefois légèrement derrière ceux de l’Asie Pacifique à  15,00%.

Cette croissance est soutenue essentiellement par une hausse du trafic des titres financiers et des instruments financiers; soit respectivement 15,6% et 23,7%. Au sein de la Communauté de Développement de l’Afrique australe (SADC), les chiffres de croissance sont encore meilleurs avec une hausse du trafic des titres financiers de 16,6% et des instruments financiers de 56,1%.

Le secteur des paiements a également connu une forte hausse des volumes échangés, preuve que de nombreux pays africains continuent d’enregistrer une croissance économique relativement bonne en dépit d’un contexte mondial plus difficile. En Afrique, les volumes des paiements échangés via la messagerie SWIFT ont augmenté de 11,6% contre 4,6% au niveau mondial. L’Afrique reste la région la plus dynamique en termes de volume de paiements échangés devant les Amériques à 5,4%, l’EMEA à 4,4% et l’Asie Pacifique à 4,3%.

Les statistiques de croissance attestent elles aussi, d’une trajectoire de croissance à long terme pour l’Afrique. Depuis 2011, le marché des paiements a connu une hausse de 89% au niveau mondial, bien supérieure à la hausse de 50% enregistrée pour SWIFT. Depuis1999, le taux de croissance annuel moyen s’est établit à 16.1% par année glissante pour l’Afrique.

Hugo Smit, en charge de l’Afrique Subsaharienne pour SWIFT affirme : « L’Afrique est un marché extrêmement important pour SWIFT. En dépit de la complexité de l’environnement économique mondial, le continent ne cesse de surpasser les performances de SWIFT dans les autres régions et au niveau mondial. Nous nous attendons à ce que cette tendance se poursuive puisque d’autres pays africains diversifient leurs économies. SWIFT continuera d’investir sur son marché africain afin de supporter la communauté financière locale. »

Sido Bestani, en charge du Moyen-Orient, Turquie et Afrique pour SWIFT souligne la valeur des données de SWIFT du fait des informations qu’elles véhiculent au sujet de l’économie des pays africains. « Grace au développement de l’indice SWIFT, nous savons que les statistiques de SWIFT sont étroitement corrélées à l’activité économique. Un accroissement des volumes échangés via la messagerie de SWIFT est de fait un indicateur de croissance économique. Les statistiques publiées aujourd’hui témoignent d’une croissance économique importante et durable à travers toute l’Afrique.

Blog Avizo SwiftEn savoir plus, lire le communiqué de presse