Sepamail, qu’est-ce que c’est ?

Blog Avizo SEPAmailSEPAmail est une innovation qui répond aux problématiques de dématérialisation, de sécurisation et de simplification des instruments de paiement.

SEPAMAIL permet de déployer différentes solutions de paiement construites autour d’une messagerie interbancaire à valeur ajoutée. Les transactions SEPAMAIL sont initiées directement aux travers des applications bancaires : banque en ligne, mobile en ligne, automates, plates-formes EDI bancaires.

Ce service vise à faciliter le règlement pour le client en évitant les courriers (factures, chèques, TIP …) tout en optimisant les modalités d’encaissement pour les créanciers.
Cette messagerie est intégralement sécurisée et structurée autour de schémas définis. Elle permet enfin d’articuler des opérations le long de la chaîne de traitement (accusé de réception, enclenchement d’un paiement, etc).

Le concept SEPAmail a été décliné techniquement en une série de messages structurés pour les flux des différentes applications.

En savoir plus : accéder au site SEPAmail

 

SepaMail pourrait rendre la vie des entreprises plus facile, en simplifiant et en sécurisant les échanges financiers.

Les bénéfices du Sepa vont enfin apparaître au grand jour ! Surfant sur l’espace unique de paiement, plusieurs grandes banques ont lancé SepaMail, une norme d’échange interbancaire. Désormais mature, elle permet aux créanciers d’envoyer des demandes de virement. Simple, dématérialisé et sécurisé.

Blog Avizo Sepamail

Retrouvez cet article sur : www.daf-mag.fr – « Sepamail en 5 questions »

2016, année de la migration forcée d’Ebics T vers Ebics TS ?

En juillet 2015, le CFONB, le Comité Français d’Organisation et de Normalisation Bancaire a recommandé à toutes les banques françaises de ne plus accepter le fax comme moyen de confirmation des ordres transmis avec comme date butoir le 31 décembre 2016.

Blog Avizo secure Ebics TSPour rappel, EBICS TS (Transport et Signature) est un système d’échange de fichiers dans le sens Client/Banque qui, associé au certificat d’une autorité de certification offre une solution sécurisée.
Les principales autorités de certification à ce jour sont : SWIFT, KEYNECTIS, CERTEUROPE, CLICK AND TRUST… voir Liste des Certificats compatibles avec les exigences techniques EBICS TS

Grâce à ce service, vous automatisez vos procédures sur l’ensemble de la chaîne, Avec EBICS TS vous joignez une ou deux signatures électroniques en même temps que le fichier à exécuter.

Grâce à la signature électronique EBICS TS :

  • Vous contrôlez les habilitations des signataires,
  • vous définissez les pouvoirs des détenteurs de certificats : en simple ou double signature et/ou par groupe,
  • vous spécifiez les plafonds autorisés par compte et par service bancaire.

Vous disposez également d’un haut niveau de sécurité. Vous effectuez ainsi des échanges sur le réseau Internet en toute confiance :

  • L’authentification réciproque permet de contrôler l’identité de votre entreprise et de la banque avant même le transfert du fichier,
  • le chiffrement garantit l’intégrité et la confidentialité des fichiers transmis,
  • la signature électronique vaut ordre d’exécution auprès de la banque en assurant la non répudiation.

Vous évitez les risques de non-exécution d’un fichier de paiement pour un fax non reçu par le back office de votre ordre.

Blog avizo Goulot etranglementAlors anticiper des maintenant la migration de vos contrats Ebics T existants ! En effet à actuellement vous êtes de plus en plus nombreux à solliciter vos banques notamment, pour la mise en place de nouveaux contrats Ebics TS.

 

Avizo propose des missions d’assistance pour le choix de l’autorité de certification, la contractualisation avec les banques, la mise en œuvre des échanges bancaires.

Natixis lance myContrôles, un service digital de sécurisation des opérations

Blog Avizo sécurisation des donnéesmyContrôles est un service de sécurisation des virements et des transferts internationaux créé par Natixis pour aider ses clients corporate à se prémunir contre les fraudes de type social engineering, telles que «la fraude au président» ou «la fraude au fournisseur».

myContrôles permet de détecter toute opération vers un compte bénéficiaire utilisé pour la première fois ou ne correspondant pas au profil habituel des paiements que le client aura préalablement défini dans myContrôles.

Tout ordre de paiement «atypique», par rapport aux critères définis par le client, est immédiatement bloqué par myContrôles, qui adresse une alerte au client par e-mail. Le client confirme ou lève l’alerte via le Portail Natixis et décide de rejeter ou d’autoriser l’opération. myContrôles traite indifféremment tous les ordres de paiement reçus, quels que soient les canaux de transmission utilisés (Portail Natixis, télétransmission EBICS ou SWIFTNet, papier).

Cette offre s’appuie sur une solution d’authentification forte et requiert une signature par certificat électronique.

«myContrôles est un outil simple, performant pour aider nos clients à lutter contre le social engineering. Ils n’ont pas besoin de modifier leurs fonctionnements habituels et bénéficient d’un traitement des alertes en temps réel », déclare Jean-Michel Russo, responsable de Global Transaction Banking au sein de la Banque de Grande Clientèle.

En savoir plus, Communiqué de presse Natixis

Après les renouvellement des certificats EBICS de vos banques, il est nécessaire d’anticiper le renouvellement de ceux de votre entreprise pour ne pas risquer une rupture de vos communications bancaires

Blog Avizo logo ebicsLa sécurisation des échanges EBICS est garantie notamment par l’usage de trois certificats électroniques présents dans le module de communication bancaire des logiciels de gestion des paiements. Pour rappel, ces certificats Ebics sont valables 5 ans.

Entre le second semestre 2014 et l’année 2015, les banques ont procédé à tour de rôle, au renouvellement de leurs certificats serveurs pour une nouvelle durée de validité de 5 ans.

A présent, la phase de renouvellement de certificats logiciel « entreprise » va débuter (certificats d’authentification, de scellement et de chiffrement). Ces certificats ont été validés lors de votre première connexion EBICS avec vos banques.

Il faut, dès à présent, préparer leur remplacement pour garantir le haut niveau de sécurité de vos échanges EBICS et ne pas risquer une rupture de vos communications bancaires.

Il est ainsi recommander de vérifier la date d’échéance de vos certificats logiciel pour savoir si vous êtes concernés (dans les prochains jours, les prochaines semaines…).
D’autre part, il convient de ne pas attendre l’expiration des certificats afin d’éviter la procédure de révocation et donc, des démarches administratives trop lourdes avec vos banques. Ainsi, vous pouvez procéder au renouvellement quelques jours avant la date d’expiration.

Il est préconisez de se rapproche de son éditeur de logiciel de paiement pour qu’il vous explique comment vérifier la date d’échéance des certificats auto-signés et commet procéder à leurs renouvellement.

Avizo reste disponible pour accompagner les entreprise dans dans cette démarche, si vous le souhaitez, ou si vous rencontrez des difficultés.

Prélèvement SEPA SDD la fin du « first » en 2016

Blog Avizo logo sepaDepuis le lancement du prélèvement SEPA SDD, la plupart des pays européens ont imposé deux statuts séquentiels :

  • First : pour le premier prélèvement d’une série
  • Recurrent : pour les opérations consécutives d’une série

A partir de novembre 2016, la déclaration du 1er prélèvement (statut SDD FRST) deviendra facultative, ainsi tous les prélèvements seront présentés avec le statut RCUR.

De plus, le délai d’encaissement passera à 1 jour au lieu de 2 à 5 jours actuellement.
Ce changement annonce une simplification du SDD, ainsi qu’une réduction du nombre de rejets de prélèvements dus à de simples anomalies de statut.

logo sepa EDITORSource : SEPAEditor

Pour déjouer la fraude au président, adoptez le protocole Ebics TS !

cle USB securiseeEn effet l’utilisation du protocole d’échange bancaire sécurisé nécessite l’authentification renforcée des utilisateurs.

La signature des fichiers de paiement au moyen d’un certificat électronique en remplacement du fax présente, de plus, de nombreux avantages.

  • L’automatisation des traitements de bout en bout en réduisant les délais d’exécution.
  • La signature électronique garantit l’intégrité des messages transmis et permet l’authentification personnelle de l’émetteur.
  • Le renforcement du contrôle interne avec traçabilité et horodatage.

Avizo propose des missions d’assistance pour le choix de l’autorité de certification, la contractualisation avec les banques, la mise en œuvre des échanges bancaires.

Ebics TS pensez au renouvellement du certificat de signature

main_logoLes tokens 3SKey ont une durée de vie de 3 ans après avoir été activés sur le portail 3SKey, puis ils doivent être renouvelés. Le processus de renouvellement devra être effectué entre 3 mois avant la date d’expiration du certificat sur le token et la date d’expiration.

En savoir plus sur Comment renouveler un token ?

 

Actualité Impots.gouv Prélèvement SEPA interentreprises

Blog Avizo logo impots.gouvA compter du 28 octobre 2015, les télépaiements de TVA, IS, TS, CVAE, TSCA, TVS seront effectués au format SEPA inter-entreprises (SEPA B2B), quelle que soit la filière (EFI / EDI).

À compter du 28 octobre 2015, vos télépaiements de taxe sur la valeur ajoutée, impôt sur les sociétés, taxe sur les salaires, cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises, taxe sur les conventions d’assurance et taxe sur les véhicules de sociétés se feront au moyen d’un prélèvement européen au format SEPA inter-entreprises (ou SEPA B2B) par la Direction générale des Finances publiques, et ce, quelle que soit la filière de paiement utilisée (EFI / EDI).

Vous n’avez aucune action particulière à effectuer sur les comptes bancaires que vous aurez utilisés jusqu’en septembre 2015 pour payer ces impôts et taxes.

Toutefois, le télérèglement ne sera possible qu’à l’aide de ces comptes bancaires, quelle que soit la filière (EFI / EDI) ; à compter de cette date, tout nouveau compte bancaire devra être déclaré à partir de l’espace professionnel de l’entreprise, accessible sur impots.gouv.fr.

Nous vous invitons donc, dès le 28 octobre 2015, et avant votre prochaine échéance de paiement, à vérifier dans votre espace professionnel que tous vos comptes sont effectivement présents et valides pour effectuer des paiements. Vous pourrez également y prendre connaissance de la nouvelle référence qui sera désormais affichée sur vos relevés bancaires concernant les paiements d’impôts et taxes auto-liquidés : la  RUM (référence unique de mandat) figure sur le mandat disponible dans l’espace.

Vous pourrez également gérer l’ensemble des comptes bancaires de votre entreprise, ouverts dans l’un des pays européens membre de la zone SEPA, depuis votre espace professionnel, sans limitation de nombre. Les comptes étrangers ne pourront cependant être effectivement utilisés qu’à compter du 1er décembre 2015.

Vous pourrez aussi y personnaliser la liste des comptes de votre entreprise en renseignant pour chaque compte, vos propres libellés, afin de les identifier plus facilement lors des paiements en ligne et indiquer à vos délégataires quel compte bancaire vous allouez à tel ou tel type de paiement.

Quelques conseils préalables :

  • ce nouveau format de prélèvement est proposé par la très grande majorité des établissements bancaires. Nous vous conseillons néanmoins de vérifier que votre banque y a souscrit,
  • si vous télépayez des impôts et taxes auto-liquidés avec un nouveau compte bancaire à compter du 28 octobre 2015, il sera indispensable de faire parvenir préalablement à votre premier paiement à l’aide de ce compte, votre mandat de prélèvement SEPA B2B, signé, à votre établissement bancaire. À défaut, un retard de traitement ou un rejet du paiement vous exposerait à des pénalités pour non respect de l’échéance fiscale,
  • si vous ne télépayez que des impôts et taxes sur rôle (exemple : cotisation foncière des entreprises (CFE), taxe foncière …), aucun mandat n’est à envoyer, même pour les nouveaux comptes bancaires.

Prélèvement SEPA interentreprises (nouvelle fenêtre)

Le camt.086 permettra-t-il un meilleur contrôle de la bonne application des conditions bancaires négociées ?

Et ainsi renforcer les avantages mutuels d’une confiance renforcée, comme le conclut l’article de Jérôme Cavaliero, Head of Cash Management France, UniCredit CIB France.

Blog AVizo Logo tmiPricing of Banking Services: More Clarity Please

TMI | Issue 231

Cash & Liquidity Management

Y-a-t-il quelque chose de plus important que la confiance dans les relations entre une entreprise et ses banques ?

Il est de la responsabilité des banquiers d’apporter à leurs clients de la clarté dans tous les domaines tels que : les services qu’ils peuvent offrir, les délais de mise en œuvre … et évidemment les tarifs. Malheureusement, dans le domaine du cash management, ce n’est pas toujours le cas et cela doit changer. Trop de clients se plaignent de constater des coûts cachés alors même que les offres de départ semblaient claires et détaillées. Cette manœuvre des banques fausse notamment notre jugement lors des appels d’offres.

En effet, il y a de nombreux éléments qui sont plus ou moins cachés et qui représentent un coût pour les clients même si ce ne sont pas des coûts directs. Par exemple :

  • les frais sur transaction
  • frais d’enregistrement, de tenue de compte
  • les frais sur transaction,
  • frais d’enregistrement,
  • pourcentage du montant débité,
  • Floats,
  • dates de valeur,

Et plus encore.

En réalité, comment une entreprise étrangère pourrait avoir connaissance des coûts de traitement appliqués par les banques autrichiennes (Manipulationsgebühr) ou le float sur les paiements par TIP (Titre Interbancaire de Paiement) appliqué par les banques françaises ?

À un moment donné, les banques ont dû faire preuve d’imagination pour compenser certains services coûteux proposés aux clients à des tarifs compétitifsLe paiement par chèque est un parfait exemple de service extrêmement coûteux à traiter pour les banques mais peu cher pour le client. Les banques continuent à traiter le paiement par chèque du fait de la pression émise par les autorités locales à maintenir ce mode de paiement utilisé par le plus grand nombre d’entre nous.

Heureusement, la Directive sur les Services de Paiement a apporté un peu d’ordre, et quelques éléments cachés ont disparu (par exemple, la Commission de mouvement), ou ont été réglementées (par exemple, pas de float sur les virements SEPA entrants)
Une étape importante pour gagner en clarté est à l’initiative des banques. Initialement proposé aux États-Unis, ce service a traversé l’Atlantique il y a quelques années. Il vise à fournir aux clients un aperçu structuré, complet et comparable des frais bancaires. Grace à l’arrivée de l’ISO 20022 et l’utilisation de la syntaxe XML (en remplacement du TWIST BSB), les entreprises peuvent maintenant recevoir un fichier au format camt.086 qui offre un reporting détaillé des frais liés au cash management : informations détaillées des volumes et des coûts permettant un meilleur contrôle et une meilleure analyse. Ce format structuré permet d’automatiser le traitement de l’information.

En Europe, le camt.086 est apparu en Allemagne et se développe maintenant en France sous une nouvelle initiative soutenue par l’AFTE, l’Association française des trésoriers d’entreprise. Sans surprise, les banques qui ne sont pas encore équipées pour fournir ce service, regardent attentivement cette évolution.

La clarté conduit à la confiance et la confiance à de relations de long terme et des avantages mutuels.

Lire l’article : https://www.treasury-management.com