La situation des trésoreries d’exploitation devient un peu plus difficile

Selon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de juillet 2016, La situation de trésorerie d’exploitation des grandes entreprises et des ETI est jugée difficile par une courte majorité de trésoriers d’entreprise pour le troisième mois consécutif. La tendance à la dégradation des opinions observée depuis début 2016 se prolonge.

La-situation-des-tresoreries-d-exploitation-devient-un-peu-plus-difficile_indicateurQuestion : Comment jugez-vous actuellement la situation de la trésorerie d’exploitation (flux) de votre entreprise : aisée, normale ou difficile ?

Solde : Ecart entre le pourcentage de réponses « aisées » et le pourcentage de réponses « difficiles ».

Principaux résultats de l’enquête :

  • La situation de la trésorerie d’exploitation des grandes entreprises et des ETI est difficile selon une courte majorité de trésoriers d’entreprises.
  • La trésorerie globale ne s’est toutefois pas dégradée au cours des deux derniers mois.
  • Le prix du pétrole et le taux de change euro/dollar influencent négativement l’évolution de la trésorerie.
  • Les délais de paiement des clients se tendent moins pour une majorité de trésoriers.
  • Les marges pratiquées sur les crédits bancaires demeurent orientées à la baisse et les recherches de financement plutôt aisées.
  • Une proportion croissante de trésoriers anticipe de mettre en place de nouvelles lignes de crédits de précaution.

En savoir plus, lire l’enquête

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *