Les PME, plus que jamais en quête de financements

FINANCEMENT
Les PME, plus que jamais en quête de financements
Par Cécile Desjardins, journaliste | 15/10/2013

Sept patrons sur 10 ont des besoins de financement d’exploitation, avant tout pour le remplacement ou l’entretien. Ils sont autant à avoir constaté un durcissement de leurs conditions de crédit par les banques.

91 % des dirigeants éprouvent des difficultés financières

La reprise n’est toujours pas là. Et à force de l’attendre, la situation financière des PME se tend de plus en plus. C’est le constat du dernier baromètre KPMG pour la CGPME (*) sur le financement et l’accès au crédit des PME. Ainsi, aujourd’hui seuls 9 % des dirigeants de PME déclarent n’affronter aucune difficulté financière. Pourquoi ? La baisse du chiffre d’affaires est le problème le plus fréquemment rencontré (54 % ), mais sont venues s’ajouter au cours de l’été des hausses sur les coûts ou les prix des fournisseurs (51 %, en croissance de 6 points). Aujourd’hui, 36 % des patrons de PME se disent concernés par des difficultés de trésorerie ou de financement. En croissance de 11 points, ce taux est le plus important constaté depuis 2009.

7 patrons sur 10 ont besoin de financement

Concrètement, (et pour la première fois depuis le lancement du baromètre en 2009), sept patrons sur dix (70 %, +5 points) font aujourd’hui état d’au moins un besoin de financement. 48 % des dirigeants de PME ont des besoins de financement pour l’exploitation de leur activité (trésorerie, escomptes) : en croissance de 10 points depuis mars dernier, c’est la proportion la plus forte enregistrée en 5 ans (à comparer à 34 % en février 2009). Ensuite, 37 % des dirigeants de PME indiquent avoir des besoins de financement pour des investissements (en croissance de 5 points depuis mai 2013) : il s’agit à 70 % de besoins pour le remplacement ou l’entretien de leur exploitation, même si les besoins de crédits pour des acquisitions de développement (27 %, +4 points) augmentent. Les besoins de crédits pour des investissements d’équipement (32 % ) et ceux pour des investissements d’innovation (14 % ) connaissent une baisse.

Les PME, plus que jamais en quête de financements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *