Evénements DFCG Bretagne Pays de Loire, Avizo et Kyriba animeront un atelier sur « La Fraude aux moyens de paiement : comment s’en prémunir ? »

Logo DFCGAprès le succès rencontré au DFCG Financium 2014, Avizo renouvelle, avec Kyriba, l’animation d’un atelier sur Fraude aux moyens de paiement : comment s’en prémunir ?

  • Jeudi 18 juin 2015 de 19h00 à 20h30

La fraude aux moyens de paiement explose en France. Pas une semaine sans que le nom d’une entreprise ne fasse la une des journaux! Phishing, fraude au faux virement, fraude au président, faux fournisseurs ou aux pseudo-experts … les sources diffèrent sur les montants, mais ce sont plusieurs centaines de millions qui seraient désormais ainsi détournées chaque année. Mais comment s’en prémunir ?

Kyriba, leader mondial en solutions de gestion de trésorerie et de risques financiers dans le Cloud, a mis en place des solutions pour les Directions financières et les équipes trésoreries sur les différents modes opératoires, les alertes, mais surtout les parades.

Mais souvent le facteur humain est le maillon faible sur lequel s’appuie l’escroc. Avizo partagera ses expériences à travers des cas concrets issus de ses missions d’audit réalisées pour les directions financières.

Cet atelier d’experts exposera les meilleures pratiques pour combattre la fraude aux moyens de paiements, que ce soit sur des problématiques liées aux systèmes d’information et/ou à l’organisation.

Région : Bretagne, Pays de Loire

Pôle d’animation : NANTES-VANNES-VENDEE

Participants.
·         Éric DESQUATREVAUX, Directeur Associé chez Avizo
·         Frédéric SOULIER, Channel Sales Manager chez Kyriba

En savoir plus

L’ atelier au Financium DFCG 2014 sur la fraude aux moyens de paiement, co-animé par Avizo et Neofi Solutions a rencontré un grand succès

Merci à l’ensemble des participants.Financium AVizo Photo 01

Finacium Avizo Photo 02

FINANCIUM 2014 : Un succès qui ne se dément pas : Retrouvez le Communiqué de Presse en cliquant ici

Découvrez les photos de la 12ème édition de Financium, les 9 & 10 décembre 2014 aux Salons Hoche

Avizo et NEOFI Solutions co-animeront un atelier au Financium DFCG 2014 sur la fraude aux moyens de paiement

Ateliers : Fraude aux moyens de paiement : comment s’en prémunir ?

Mercredi 10 décembre 2014 : 13h45-14h30
La fraude aux moyens de paiement explose en France. Pas une semaine sans que le nom d’une entreprise ne fasse la une des journaux. Fraude au faux virement, fraude au président, les sources diffèrent sur les montants, mais ce sont plusieurs centaines de millions qui seraient désormais ainsi détournées chaque année. Mais comment s’en prémunir ?NEOFI Solutions présentera comment sa nouvelle offre NEOFI Exchange Hub permet aux entreprises de sécuriser leurs processus de paiements et d’encaissements avec une traçabilité de bout en bout.

Mais souvent le facteur humain est le maillon faible sur lequel s’appuie l’escroc. Avizo partagera ses expériences à travers des cas concrets issus de ses missions d’audit réalisées pour les directions financières.

Cet atelier d’experts exposera les meilleures pratiques pour combattre la fraude aux moyens de paiements, que ce soit sur des problématiques liées aux systèmes d’information ou à l’organisation.

 

Intervenant(s) :

Eric DESQUATREVAUX
Directeur Associé, Avizo
Damien PIERRON
Directeur marketing et commercial, NEOFI Solutions

 

Partenaire(s) :

Les directeurs financiers attendent de meilleurs services des banques

 Par Frédérique Garrouste, le 20/11/2008 Agefi

Selon le baromètre Bancoscofi, les entreprises souhaitent des prestations plus adaptées et redoutent l’impact de la crise.

Pour plus de 80 % d’entre eux, les directeurs financiers s’estiment globalement satisfaits de leurs leurs banques. Tel est l’un des enseignements du baromètre Bancoscofi 2008 dont les résultats sont diffusés aujourd’hui. Réalisée par L’Agefi, la DFCG (l’association des directeurs financiers et de contrôle de gestion), et Atos Consulting, l’enquête a été conduite auprès de quelque 200 directeurs financiers sur le thème des relations entre les banques et les entreprises. (…)