Migration Ebics

Migrer sereinement avec Avizo.

Vous êtes conscient de la migration obligatoire de vos contrats Etebac 3 actuels vers de nouveaux contrats Ebics et ce avant le 30 septembre 2011. L’expérience de nos premiers clients ayant déjà effectué cette migration, nous montre que c’est loin d’être une formalité. Ainsi, par exemple, sauriez vous retrouvez vos contrats Etebac actuels, parfois vieux plus de 10 ans, que certaines banques exigent ?

Avizo innove et propose une mission courte, opérationnelle pour migrer sereinement vers Ebics.

Cette méthode systématique, labellisée Migration Ebics, comprend les étapes suivantes :

* Recensement exhaustif des services Etebac actuellement actifs * Optimisation des échanges bancaires sous IP * Accompagnement à la souscription et à la signature de vos nouveaux contrats bancaires administratifs et techniques Ebics * Proposition d’un nouveau logiciel de communication dans un large choix de solutions compatibles Ebics * Génération certificats électroniques et validation des nouveaux serveurs bancaires * Tests de télétransmission et mise en production

Cette mission d’accompagnement vous permettra d’aborder sereinement cette migration Ebics. Ce ne sera sans doute pas le cas d’une grande partie des 90 000 entreprises qui utilisent actuellement Etebac 3. En effet, elles devront, probablement, toutes simultanément solliciter les services techniques des banques et des éditeurs de logiciels qui ne seront plus en mesure de satisfaire tout le monde en même temps.

Pour bénéficier de cet accompagnement au plus vite, prenons RDV sans plus attendre.

Migration ETEBAC, c’est poussif !

C’est par trois intervenants différents (un intégrateur Sage de solution de gestion de trésorerie, un éditeur de logiciel de trésorerie en mode Saas, une consultante sur le marché du certificat Ebics TS) que nous avons pu recouper l’information suivante : à ce jour seulement 20 % des contrats Etebac seraient migrés.

Ce qui fait qu’il reste 80 % des contrats à migrer et ceci avant fin septembre 2010. Nous craignons un certain encombrement auprès des banques et des éditeurs dans les prochains mois.

Concernant les éditeurs de logiciels et trésorerie et de communications bancaires, pour un accord contractuel donné ce jour, le début du projet ne commencera que dans à trois mois.

Géraldine Morvan (Chef de Produits, Natixis) nous confirme notre recoupement d’information ! Natixis a co-animé un petit déjeuner organisé par b-finance au cours duquel ils avaient communiqué sur ces chiffres.

A la suite de ce déjeuner un article de b-finance a été diffusé le 02/02. Il précise : « Visiblement, la perspective de l’arrêt d’Etebac à l’automne prochain, avec la fin de la maintenance technique du réseau X 25 par France Télécom programmé le 30 septembre, est loin d’être anticipé par les entreprises. Selon Natixis, entre 10 % et 20 % des entreprises françaises ont entamé leur migration »…. »Alors qu’une grande majorité des participants à la conférence envisageaient d’entamer leur migration au premier semestre, le « goulot d’étranglement » redouté en réaction à une migration de masse commence à se faire ressentir. Des retours clients font état d’un allongement des délais d’attente jusqu’à deux mois pour la prise de rendez-vous avec certains éditeurs. »

Quoiqu’il en soit les banques et de nombreux éditeurs ont renforcé leurs équipes afin d’éviter ou de réduire les risques d’un trop gros goulot d’étranglement. Chez Natixis, la migration des clients s’est accélérée depuis ces derniers mois et pour l’instant les migrations s’effectuent encore dans de bonnes conditions.

Message à l’attention des « fin-d-etebac » septiques

« Orange business Service confirme l’arrêt du réseau Transpac pour le 30 septembre 2011 mettant fin ainsi à quelques rumeurs pour le moins optimiste » rapporte une banque dans sa lettre actualité adressée ce jour à ses clients.

Il est vrai que dans le cadre de nos rencontres commerciales, nous aussi rencontrons des DAF ou trésoriers qui ne croient pas à cette date et parient sur un report pour leur laisser un peu plus de temps… Pour quoi faire aujourd’hui ce que l’on peut reporter au lendemain !

Pour notre part, c’est un pari que nous considérons comme dangereux. Nous le constatons avec nos clients que nous accompagnons dans l’optimisation de leurs contrats Ebics grâce à la mutualisation dans des contrats cadres groupe.

En effet la contrainte technique d’avoir un poste connecté physiquement à un réseau téléphonique, faisait que pour des groupes multi-établissements, souvent les différentes entités avaient leur propre logiciel de communication bancaire (voir même, un à la comptabilité, un à la RH) et communiquaient avec leurs propres contrats Etebac, ce qui démultipliait les canaux et les coûts.

Grâce à Ebics et à des outils de communication en mode ASP, donc facilement accessibles à distance, il est aisé d’avoir un seul canal pour échanger avec sa banque, et réduire les coûts en mutualisant les échanges.

Mais cet exercice n’est pas si aisé, nous le constatons, il nécessite de centraliser l’information et d’obtenir un seul interlocuteur bancaire. Cela prend du temps et un peu et beaucoup d’énergie !

Alors anticipons, de plus la clôture annuelle arrivant, ce type de préoccupation risque d’être encore reporté par les directions financières. Cela reviendra avec le printemps ou avec…Ebics TS.