Les marges bancaires sur les crédits aux grandes entreprises et aux ETI diminuent

Selon l’enquête AFTE/Coe-Rexecode d’avril 2014, pour la première fois depuis 2006, il y a plus de trésoriers qui jugent que la marge payée sur leurs crédits bancaires a tendance à baisser que de trésoriers qui constatent une situation inverse. Les tensions sur le coût du financement bancaire s’atténuent sensiblement depuis le pic de fin 2011.

Blog Avizo Enquête

Question : Comment jugez-vous actuellement la situation de la trésorerie d’exploitation (flux) de votre entreprise : aisée, normale ou difficile ?

Principaux résultats de l’enquête :

  • Amélioration confirmée de la situation des trésoreries d’exploitation.
  • L’évolution des trésoreries globales est jugée de manière moins favorable.
  • L’influence des mouvements des cours de matières premières et du change euro / dollar sur les trésoreries aurait été défavorable courant mars.
  • Une détente progressive des délais de paiement des clients s’opère.
  • Les recherches de financement redeviennent faciles pour une faible majorité de trésoriers.
  • Le recours aux OPCVM en tant que véhicule de placement des liquidités est de moins en moins privilégié.

Les marges bancaires sur les crédits aux grandes entreprises et aux ETI diminuent.

Nicolas Dufourcq (Bpifrance) : Le besoin de cash dans les toutes petites boîtes est terrible – JDN Management

Le patron de la Banque publique d’investissement esquisse le portait d’une France qui se remet à investir et revient sur les débuts de l’établissement.

Nicolas Dufourcq (Bpifrance) : « Le besoin de cash dans les toutes petites boîtes est terrible » – JDN Management.

Financement en dette des PME ETI : Nouvelles Recommandations

  • Accélérer les Développements de la Titrisation et des Placements Privés
  • Développer l’Analyse Crédit

Paris EUROPLACE a publié le 11 mars un rapport sur le financement en dette des PME/ETI en France, destiné à alimenter les travaux du « Comité Place Financière de Paris 2020 ». Ce rapport est produit par la Commission Financement des PME/ETI, animée par Olivier CASANOVA, Directeur financier de Tereos, au sein du Collège Entreprises de Paris EUROPLACE, présidé par Bruno Lafont, Président Directeur Général de Lafarge.

Olivier CASANOVA souligne que « le financement en dette est une préoccupation quotidienne des PME/ETI françaises. Actuellement, en France, le flux de financement est d’environ 100 milliards d’euros en dette pour 10 milliards d’euros en fonds propres. »

Les financements bancaires sont et resteront la pierre angulaire du financement des PME/ETI en France. Durant la crise financière les banques françaises ont maintenu leurs financements dans des conditions de coûts et de volumes très compétitifs. En parallèle, des sources de financements complémentaires se développent, offrant notamment des maturités plus longues. Dans le même temps, les investisseurs institutionnels, qui sont à la recherche de rendements, compte tenu d’un environnement général de taux bas, souhaitent diversifier leurs investissements et se tournent vers le financement direct de l’économie.

Dans ce contexte, la cartographie des modes de financement complémentaire est en phase de recomposition en France. Le marché des placements privés, notamment, progresse rapidement avec 7 milliards d’euros levés en 2012 et 2013. En Europe il devrait représenter d’ici 3-4 ans près de 60 milliards d’euros, dont 25% pour la France, contre 14% en 2013. Le marché des émissions obligataires se développe également, ainsi que les financements participatifs (crowdfunding). L’objectif doit être d’offrir de nouvelles sources de financements aux PME/ETI, qui viendraient compléter le financement bancaire et favoriser une diversité d’options de financement, pour répondre au mieux à la pluralité des besoins, des tailles et des natures de PME/ETI emprunteuses. Il s’agit d’un enjeu majeur pour la Place de Paris pour attirer les émetteurs PME/ETI, et les investisseurs européens et internationaux.

Paris EUROPLACE, 11-03-2014 Communiqué de Presse

Trésoreries : les conditions de financement des grandes entreprises et des ETI paraissent normalisées

Selon l’enquête de janvier 2014 auprès des trésoriers, les conditions de financement des grandes entreprises et des ETI paraissent normalisées. Les marges sur les crédits bancaires sont jugées stables et les recherches de financement sont redevenues normales alors que les trésoriers les estimaient difficiles depuis la mi-2011.

Question : Vos recherches de financements sont-elles faciles, normales ou difficiles ? Solde : écart entre le pourcentage de réponses « faciles » et le pourcentage de réponses « difficiles ».

 

 

Principaux résultats de l’enquête de janvier 2014 :

  • L’appréciation de la situation de trésorerie d’exploitation est plutôt stable à un niveau inférieur à sa moyenne de long terme.
  • Elle s’améliore en revanche légèrement pour ce qui concerne l’appréciation de la trésorerie globale.
  • Les prix des matières premières exercent une influence négative sur les trésoreries pour une proportion de plus en plus faible d’entreprises.
  • Les marges de crédit bancaire sont jugées stables
  • Les délais de paiement des clients se seraient détendus en janvier.

Trésoreries : les conditions de financement des grandes entreprises et des ETI paraissent normalisées

Les PME, plus que jamais en quête de financements

FINANCEMENT
Les PME, plus que jamais en quête de financements
Par Cécile Desjardins, journaliste | 15/10/2013

Sept patrons sur 10 ont des besoins de financement d’exploitation, avant tout pour le remplacement ou l’entretien. Ils sont autant à avoir constaté un durcissement de leurs conditions de crédit par les banques.

91 % des dirigeants éprouvent des difficultés financières

La reprise n’est toujours pas là. Et à force de l’attendre, la situation financière des PME se tend de plus en plus. C’est le constat du dernier baromètre KPMG pour la CGPME (*) sur le financement et l’accès au crédit des PME. Ainsi, aujourd’hui seuls 9 % des dirigeants de PME déclarent n’affronter aucune difficulté financière. Pourquoi ? La baisse du chiffre d’affaires est le problème le plus fréquemment rencontré (54 % ), mais sont venues s’ajouter au cours de l’été des hausses sur les coûts ou les prix des fournisseurs (51 %, en croissance de 6 points). Aujourd’hui, 36 % des patrons de PME se disent concernés par des difficultés de trésorerie ou de financement. En croissance de 11 points, ce taux est le plus important constaté depuis 2009.

7 patrons sur 10 ont besoin de financement

Concrètement, (et pour la première fois depuis le lancement du baromètre en 2009), sept patrons sur dix (70 %, +5 points) font aujourd’hui état d’au moins un besoin de financement. 48 % des dirigeants de PME ont des besoins de financement pour l’exploitation de leur activité (trésorerie, escomptes) : en croissance de 10 points depuis mars dernier, c’est la proportion la plus forte enregistrée en 5 ans (à comparer à 34 % en février 2009). Ensuite, 37 % des dirigeants de PME indiquent avoir des besoins de financement pour des investissements (en croissance de 5 points depuis mai 2013) : il s’agit à 70 % de besoins pour le remplacement ou l’entretien de leur exploitation, même si les besoins de crédits pour des acquisitions de développement (27 %, +4 points) augmentent. Les besoins de crédits pour des investissements d’équipement (32 % ) et ceux pour des investissements d’innovation (14 % ) connaissent une baisse.

Les PME, plus que jamais en quête de financements

Remise du rapport de Paris EUROPLACE : « Financement des entreprises et de l’économie française : pour une retour vers une croissance durable »

Paris EUROPLACE appelle une action urgente des pouvoirs publics pour relancer le financement des entreprises. Paris EUROPLACE présente ce jour son rapport : « Financement des Entreprises et de l’Economie Française : pour un retour vers une croissance durable », fruit dune réflexion collective, qui a mobilisé l’ensemble des acteurs de la Place de Paris. Ce rapport analyse les caractéristiques du système de financement de l’économie française, les déséquilibres prévisibles et les adaptations indispensables et urgentes pour pourvoir aux besoins de financement des entreprises et notamment des PME.

RAPPORT PARIS EUROPLACE : « FINANCEMENT DES ENTREPRISES ET DE
L’ECONOMIE FRANCAISE : POUR UN RETOUR VERS UNE CROISSANCE DURABLE »

Les difficultés de financement s’accentuent en France fin 2011

15/12/2011

L’enquête AFTE-Coe-Rexecode réalisée entre les 5 et 13 décembre 2011 auprès des trésoriers de grandes entreprises montre que les tensions financières subies par les entreprises françaises s’accentuent.

Les difficultés de financement s’accentuent en France fin 2011

Bercy veut ménager les PME inquiètes de l’accès au crédit

Même si le niveau des crédits bancaires accordés aux petites et moyennes entreprises est encore élevé, l’accès au financement, et surtout son coût, inquiète les PME. Le sujet est abordé ce mardi à Bercy avec les banques. Dans sa chasse aux niches fiscales, le gouvernement s’efforce d’épargner les PME.

Lire l’article sur le site de La Tribune

Amorce d’un durcissement des conditions de crédit ?

17/02/2010

Dans la dernière enquête mensuelle AFTE/Coe-Rexecode réalisée début février 2010, les trésoriers des grandes entreprises présentes en France confirment un retour à la normalisation des trésoreries, observé d’ailleurs depuis novembre 2009. En ce qui concerne les conditions de financement, on note un coup arrêt à l’amélioration depuis octobre 2009.

Amorce d’un durcissement des conditions de crédit ?