Evénements DFCG Bretagne Pays de Loire, Avizo et Kyriba animeront un atelier sur « La Fraude aux moyens de paiement : comment s’en prémunir ? »

Logo DFCGAprès le succès rencontré au DFCG Financium 2014, Avizo renouvelle, avec Kyriba, l’animation d’un atelier sur Fraude aux moyens de paiement : comment s’en prémunir ?

  • Jeudi 18 juin 2015 de 19h00 à 20h30

La fraude aux moyens de paiement explose en France. Pas une semaine sans que le nom d’une entreprise ne fasse la une des journaux! Phishing, fraude au faux virement, fraude au président, faux fournisseurs ou aux pseudo-experts … les sources diffèrent sur les montants, mais ce sont plusieurs centaines de millions qui seraient désormais ainsi détournées chaque année. Mais comment s’en prémunir ?

Kyriba, leader mondial en solutions de gestion de trésorerie et de risques financiers dans le Cloud, a mis en place des solutions pour les Directions financières et les équipes trésoreries sur les différents modes opératoires, les alertes, mais surtout les parades.

Mais souvent le facteur humain est le maillon faible sur lequel s’appuie l’escroc. Avizo partagera ses expériences à travers des cas concrets issus de ses missions d’audit réalisées pour les directions financières.

Cet atelier d’experts exposera les meilleures pratiques pour combattre la fraude aux moyens de paiements, que ce soit sur des problématiques liées aux systèmes d’information et/ou à l’organisation.

Région : Bretagne, Pays de Loire

Pôle d’animation : NANTES-VANNES-VENDEE

Participants.
·         Éric DESQUATREVAUX, Directeur Associé chez Avizo
·         Frédéric SOULIER, Channel Sales Manager chez Kyriba

En savoir plus

Faux virements : l’enseigne Intermarché escroquée de 15 millions d’euros

Logo Le parisien Après avoir pris attache avec un salarié du siège de cette enseigne, située dans le XVe arrondissement à Paris, les aigrefins sont parvenus à le convaincre d’opérer plusieurs virements vers des comptes bancaires, situés en Pologne.

C’est une des dernières victimes connues de l’arnaque dite «au président», également baptisée escroquerie aux faux ordres de virement internationaux (FOVI)…

L’enseigne de grande distribution Intermarché a été ciblée, à la fin du mois d’avril, par des escrocs se faisant passer pour le PDG de cette entreprise.

Selon nos informations, les escrocs ont ainsi pu détourner plus de 15 M€ en l’espace de quelques jours. Une fois la supercherie découverte, l’enseigne a tenté de récupérer ses fonds. En vain. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris avant d’être confiée à la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

En savoir plus http://www.leparisien.fr/faits-divers

Il est possible de rentrer dans 80 % des applications de trésorerie

Blos Avizo Logo Lesechosfr L’associé responsable IT Risk Advisory chez Deloitte nous explique les risques de cyberattaques qui pèsent sur la trésorerie des entreprises.

Marc Ayadi : On a beaucoup entendu parler ces dernières années des fraudes « aux faux virements », ou des « fraudes au président », mais les cybercriminels ont aujourd’hui les moyens de déclencher de faux virements, puis d’en effacer la trace, à travers la prise en main – à distance – des applications de trésorerie. Difficile de savoir combien d’entreprises ont été touchées, d’abord parce qu’elles ne savent pas toujours qu’elles ont été attaquées, ensuite parce que, quand elles se sont rendues compte de la fraude, elles ne communiquent en général pas sur le sujet…Aujourd’hui, le risque d’attaque est réel pour les entreprises. Il est même croissant, car les systèmes informatiques sont de plus en plus ouverts et décloisonnés, offrant des possibilités de plus en plus importantes de fraudes internes ou externes. En théorie, les cybercriminels peuvent utiliser des « malwares », mais en réalité ils profitent souvent de vulnérabilités connues pour rentrer dans les systèmes et mettre en place des virements frauduleux.

L’OM victime d’une escroquerie au virement de 700.000 euros

OM Blog AvizoL’Olympique de Marseille a été victime à l’automne 2014 d’une escroquerie au virement vers la Chine pour un préjudice de l’ordre de 700.000 euros, a appris vendredi l’AFP.
En savoir plus sur www.lesechos.fr

L’ atelier au Financium DFCG 2014 sur la fraude aux moyens de paiement, co-animé par Avizo et Neofi Solutions a rencontré un grand succès

Merci à l’ensemble des participants.Financium AVizo Photo 01

Finacium Avizo Photo 02

FINANCIUM 2014 : Un succès qui ne se dément pas : Retrouvez le Communiqué de Presse en cliquant ici

Découvrez les photos de la 12ème édition de Financium, les 9 & 10 décembre 2014 aux Salons Hoche

Avizo et NEOFI Solutions co-animeront un atelier au Financium DFCG 2014 sur la fraude aux moyens de paiement

Ateliers : Fraude aux moyens de paiement : comment s’en prémunir ?

Mercredi 10 décembre 2014 : 13h45-14h30
La fraude aux moyens de paiement explose en France. Pas une semaine sans que le nom d’une entreprise ne fasse la une des journaux. Fraude au faux virement, fraude au président, les sources diffèrent sur les montants, mais ce sont plusieurs centaines de millions qui seraient désormais ainsi détournées chaque année. Mais comment s’en prémunir ?NEOFI Solutions présentera comment sa nouvelle offre NEOFI Exchange Hub permet aux entreprises de sécuriser leurs processus de paiements et d’encaissements avec une traçabilité de bout en bout.

Mais souvent le facteur humain est le maillon faible sur lequel s’appuie l’escroc. Avizo partagera ses expériences à travers des cas concrets issus de ses missions d’audit réalisées pour les directions financières.

Cet atelier d’experts exposera les meilleures pratiques pour combattre la fraude aux moyens de paiements, que ce soit sur des problématiques liées aux systèmes d’information ou à l’organisation.

 

Intervenant(s) :

Eric DESQUATREVAUX
Directeur Associé, Avizo
Damien PIERRON
Directeur marketing et commercial, NEOFI Solutions

 

Partenaire(s) :

Cybercriminalité: comment se protéger des arnaques financières ?

Les trois conseils donnés par Olivier Buquen, ancien délégué interministériel à l’intelligence économique pour se prémunir de la fraude.

  1. Être attentif sur ce que l’entreprise communique sur le net mais aussi à ce que les collaborateurs y mettent.
  2. Mettre en place des procédures extrêmement strictes sur les ordres de virement manuels (double signature au delà d’un certain montant, banques impliquées dans la procédure, référents désignés pour les procédures d’urgence).
  3. Sensibiliser les collaborateurs (former, informer, sensibiliser) et tout particulièrement, les assistantes des Directeurs Financiers, les trésoriers, les comptables de l’entreprise.

Les différents types d’arnaques et de fraudes financières et les solutions pour lutter contre la cybercriminalité ont été les thèmes abordés par Olivier Buquen, ancien délégué interministériel à l’intelligence économique. – Good Morning Business, du 13 novembre, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business.

 

Michelin se fait dérober 1,6 M€ par des escrocs aux faux ordres de virement

 Stéphane Sellami | Publié le 03.11.2014, 18h24 | Mise à jour : 18h45

Le procédé est archi-connu mais il continue à faire bon nombre de victimes… La firme Michelin vient de tomber dans le piège tendu par des escrocs, particulièrement aguerris et passés maître dans l’art du détournement de fonds.

La direction de l’entreprise, dont le siège est situé à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), a déposé plainte à la fin du mois d’octobre après avoir été informée par un de ses fournisseurs du non-règlement de plusieurs factures.

Après une rapide vérification, la direction de Michelin s’est rendue compte que les références du compte bancaire de ce fournisseur avaient été modifiées à la fin du mois de septembre.

«Il s’est avéré qu’un comptable du groupe Michelin a reçu un appel puis plusieurs mails du soi-disant directeur financier de ce fournisseur, relate une source proche de l’affaire. Ce prétendu directeur financier a alors indiqué qu’il fallait désormais effectuer les différents réglements des prestations de sa société sur un compte d’une banque située en République tchèque. Cet homme connaissait parfaitement la procédure à suivre et la personne à contacter au sein du groupe Michelin pour pouvoir réaliser cette modification en toute discrétion».

Selon nos informations, près de 1,6 M€ ont ainsi été versés par Michelin sur ce compte ouvert par de mystérieux escrocs…

Michelin se fait dérober 1,6 M€ par des escrocs aux faux ordres de virement