Migration ETEBAC, c’est poussif !

C’est par trois intervenants différents (un intégrateur Sage de solution de gestion de trésorerie, un éditeur de logiciel de trésorerie en mode Saas, une consultante sur le marché du certificat Ebics TS) que nous avons pu recouper l’information suivante : à ce jour seulement 20 % des contrats Etebac seraient migrés.

Ce qui fait qu’il reste 80 % des contrats à migrer et ceci avant fin septembre 2010. Nous craignons un certain encombrement auprès des banques et des éditeurs dans les prochains mois.

Concernant les éditeurs de logiciels et trésorerie et de communications bancaires, pour un accord contractuel donné ce jour, le début du projet ne commencera que dans à trois mois.

Géraldine Morvan (Chef de Produits, Natixis) nous confirme notre recoupement d’information ! Natixis a co-animé un petit déjeuner organisé par b-finance au cours duquel ils avaient communiqué sur ces chiffres.

A la suite de ce déjeuner un article de b-finance a été diffusé le 02/02. Il précise : « Visiblement, la perspective de l’arrêt d’Etebac à l’automne prochain, avec la fin de la maintenance technique du réseau X 25 par France Télécom programmé le 30 septembre, est loin d’être anticipé par les entreprises. Selon Natixis, entre 10 % et 20 % des entreprises françaises ont entamé leur migration »…. »Alors qu’une grande majorité des participants à la conférence envisageaient d’entamer leur migration au premier semestre, le « goulot d’étranglement » redouté en réaction à une migration de masse commence à se faire ressentir. Des retours clients font état d’un allongement des délais d’attente jusqu’à deux mois pour la prise de rendez-vous avec certains éditeurs. »

Quoiqu’il en soit les banques et de nombreux éditeurs ont renforcé leurs équipes afin d’éviter ou de réduire les risques d’un trop gros goulot d’étranglement. Chez Natixis, la migration des clients s’est accélérée depuis ces derniers mois et pour l’instant les migrations s’effectuent encore dans de bonnes conditions.