Légère amélioration de la trésorerie globale des grandes entreprises

D’après l’enquête de trésorerie AFTE / Coe-Rexecode,  l’opinion des trésoriers des grandes entreprises sur la trésorerie globale continue de s’améliorer selon l’enquête de Janvier. Le solde d’opinion, négatif depuis la mi-2011, est redevenu légèrement positif ces deux derniers mois.

Principaux résultats de l’enquête de janvier 2013 :

• Les trésoreries d’exploitation restent difficiles mais ne se dégradent plus.
• La variation de trésorerie globale est redevenue très légèrement positive mais surtout meilleure qu’anticipée.
• Moindre tension sur les délais de paiement des clients.
• L’indicateur de marges bancaires poursuit sa décrue. Les recherches de financement restent jugées plutôt difficiles.
• Recul des intentions de recours aux lignes de crédit de précaution.
• 45 % des trésoriers jugent négative l’influence du taux de change euro-dollar sur la trésorerie et 37 % la jugent positive.

Légère amélioration de la trésorerie globale des grandes entreprises.

Comment Ebics a permis d’améliorer le reporting SwiftNet MT940 ?

Lorsqu’un trésorier français possède des filiales à l’étranger ayant des comptes bancaires ouverts dans des banques locales et qu’il souhaite, avec son logiciel de gestion de trésorerie, gérer et contrôler avec efficacité son cash, plusieurs solutions s’offrent à lui.

  • Un accès web banking : C’est un portail internet de la banque mis à sa disposition pour lui permettre de gérer ses comptes bancaires à distance depuis n’importe quel ordinateur, 24h/24 – 7 jours/7, en toute autonomie. Cependant revers de la médaille, le trésorier groupe devra gérer autant d’accès login/mot de passe/clé USB, carte… que le groupe possède de banque étrangère. Reporting non homogène, coûts démultipliés…
  • Si le groupe est relié au réseau SwiftNet en direct ou par l’intermédiaire d’un service bureau, les banques étrangères adresseront les relevés de compte sous forme de messages MT940 à l’adresse Swift du groupe français. Malgré une baisse des coûts constatée des abonnements et flux SwiftNet, ceux-ci restent assez élevés pour que l’accès SwiftNet reste l’apanage des ETI et des grandes entreprises.
  • Enfin et solution la plus répandue auprès des PME, le groupe français choisit une banque « centralisatrice ». Celle-ci collecte grâce son adresse Swift propre dédiée, les messages SwiftMT940 que lui envoie les banques étrangères, charge à celle-ci de les remettre à disposition de son client via sa liaison télématique habituelle.

Message swift MT940

Du temps d’Etebac, un temps que les moins de 6 mois ne pouvaient pas connaitre (quoique !), les messages MT940 messages de taille variable, étaient le plus souvent transformés en fichier de format fixe CFONB120, format habituel des relevés de compte français. Et là, la conversion des codes flux Swift utilisés en Code InterBancaire (CIB) était plus ou moins heureuse selon les établissements bancaires. Il est vrai que le sous-champ 6 « Transaction status » du champ 61 « Statement line » du message Swift MT940 ne contient qu’une vingtaine de codes usuels, alors que la table des CIB en possède presque 99.

Pour l’anecdote, je me souviens même d’une banque qui transformait l’ensemble des flux Swift de sa filiale hongroise en CIB 99 Divers. Notre connaissance de la langue finno-ougrienne étant plus que pauvre, nous ne savions exploiter que le solde final du relevé de compte transmis. Faute à la banque étrangère qui peut-être transmettait tout en MSC (Miscellaneous) ?

Et c’est là qu’Ebics arriva, permettant, grâce à sa capacité de transporter des fichiers au format variable, de remettre le message MT940 inchangé. Encore faut-il que votre banque vous le propose ce qui n’est pas le cas de l’ensemble des banques à ce jour et enfin que votre logiciel de trésorerie préféré accepte autre chose que du AFB120.

Alors soyez bien attentif au file format que vous choisirez dans l’annexe de votre contrat EBICS : camt.xxx.cfonb120.stm (et variante) pour du relevé usuel Cfonb120 ou mieux camt.fin.mt940.stm (et variante) pour un reporting en VO.

La demande de crédit se contracte en France début 2012

03/05/2012

L’enquête de la Banque de France auprès des établissement de crédit et l’ enquête AFTE- Coe-Rexecode auprès des trésoriers des grandes entreprises indiquent que les conditions de crédit ont cessé de se durcir. La demande de crédit à néanmoins fortement reflué début 2012.

La demande de crédit se contracte en France début 2012.

Les difficultés de financement s’accentuent en France fin 2011

15/12/2011

L’enquête AFTE-Coe-Rexecode réalisée entre les 5 et 13 décembre 2011 auprès des trésoriers de grandes entreprises montre que les tensions financières subies par les entreprises françaises s’accentuent.

Les difficultés de financement s’accentuent en France fin 2011

L’AFTE et Robert Half dressent le portrait du trésorier d’entreprise en 2011 ( 4ème édition de cette enquête métier )

L’AFTE (Association Française des Trésoriers d’Entreprise) et Robert Half International France, leader du recrutement temporaire et permanent spécialisé, dévoilent les résultats de leur 4ème étude consacrée aux trésoriers, à leurs responsabilités, à leur rôle au sein des entreprises mais également à leur rémunération et au devenir de leur profession. Cette nouvelle étude  souligne l’évolution notable de la fonction trésorerie entre 2006 et 2011 et la place importante qu’occupe désormais le trésorier dans son entreprise, un phénomène qui s’est accéléré avec la crise financière de 2007-2008.

Document: Robert-Half_Tresorier-en-2011.pdf

Enquête trésorerie France : poursuite de la dégradation en octobre 2011

12/10/2011

Les résultats de la dernière enquête de trésorerie AFTE/Coe-Rexecode réalisée entre le 5 et 12 octobre 2011 auprès des trésoriers de grandes entreprises confirment la poursuite de la détérioration généralisée de tous les indicateurs.

Enquête trésorerie France : poursuite de la dégradation en octobre 2011.