La fraude au faux fournisseur supplante la fraude au faux président.

La fraude au faux fournisseur gagne la première place de l’enquête qui a été menée conjointement par Euler Hermes, le leader européen de l’assurance fraude, et la DFCG qui ont interrogé 300 directions financières sur leur exposition, leur ressenti et leurs mesures de prévention face aux différentes facettes de la fraude.

N°1 Fraude au faux fournisseurL’an passé l’enquête menée en avril 2017 auprès des DAF de 200 entreprises de toutes tailles et tous secteurs d’activités indiquait que la fraude au faux président était la plus citée (59%), suivi par la cyberattaque (57%).

Pour illustrer, la fraude au faux fournisseur ou fraude au changement de RIB reprenons le cas de ce grand groupe français fabricant de pneumatique, leader sur son marché.

Ce groupe a été sollicité par une personne se présentant comme le directeur financier d’un ses fournisseurs. Cette personne a alors demandé que les règlements destinés à sa société soient effectués dorénavant sur le compte d’une banque en République tchèque. Cet homme connaissait parfaitement la procédure à suivre et la personne à contacter au sein des services financiers pour pouvoir effectuer cette modification et ainsi dérober 1,6 millions d’euros.

Souvent l’escroc a même pris soins d’obtenir auparavant les véritables numéros et montants des factures du fournisseur, ce qui crédibilise sa demande de changement de coordonnées bancaires auprès de son interlocuteur.

Le temps, précieux allié de l’escroc, joue ici en sa faveur. Car il faut attendre que le fournisseur relance son client de ses factures impayées, pour que la supercherie soit découverte et il est alors bien tôt tard.

Mais alors, comment se protéger de cette fraude ? En lisant notre livre blanc « Fraude aux moyens de paiement : comment s’en prémunir ?

La fraude aux moyens de paiement explose en France. Pas une semaine sans que le nom d’une entreprise ne fasse la une des journaux. Faux ordre de virement international, fraude aux coordonnées bancaires, fraude au président, les sources
diffèrent sur les montants, mais ce sont plusieurs centaines de millions qui seraient désormais ainsi détournées chaque année. Mais comment s’en prémunir ?

Un guide pratique pour se protéger », publié en février 2016 mais qui deux ans après reste toujours d’actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.