Navigation

Related Articles

Back to Latest Articles

Fraude au président, même KPMG ! Les cordonniers ne sont-ils pas toujours les plus mal chaussés ?


Éric DESQUATREVAUX
Fraude au président, même KPMG ! Les...
2014-07-04_11h10_53

Fraude au président : KPMG : Les dessous d’une escroquerie de 7,6 millions d’euros

Denis Lafay   |  26/06/2014, 7:25  –  1696  mots

7,6 millions d’euros : c’est le montant de l’escroquerie record dont KPMG SA a été victime en 2012. Cette fraude, dite « au Président », résulte de méthodes et d’outils technologiques extrêmement sophistiqués. Elle engage aussi une chaine de responsabilités, qui interroge le contrôle interne d’un groupe lui-même chargé de le mettre en œuvre chez ses clients. Récit d’une incroyable arnaque.

L’affaire démarre en mai 2012. B.M*, comptable à la direction Rhône-Alpes de KPMG en charge des règlements fournisseurs, reçoit un appel téléphonique d’un interlocuteur se présentant sous l’identité de Jean-Luc Decornoy, le président du directoire de KPMG SA. Il la somme, sous le sceau de l’absolue confidentialité et après s’être inquiété de quelques soucis personnels qu’elle avait… réellement éprouvés – la mettant ainsi en confiance -, de procéder à un virement de 252 848 € nécessaire à l’accomplissement d’une étude de consulting « qui doit demeurer totalement secrète ». Elle insiste sur le caractère inapproprié de la demande, mais devant la persistance de son « grand patron » doit céder.

KPMG : Les dessous d’une escroquerie de 7,6 millions d’euros

Show Comments (0)

Comments

Related Articles

MOYENS DE PAIEMENT, MONÉTIQUE, SEPA ET TÉLÉTRANSMISSION BANCAIRE

Fraude : au culot, les escrocs soutirent 14 millions d’euros à une entreprise

 Les voleurs, d’envergure internationale ont eu du culot, du sang-froid et une bonne connaissance des affaires. En un coup de téléphone, ils ont soutiré 14 millions d’euros à...

Posted on by Éric DESQUATREVAUX
MOYENS DE PAIEMENT, MONÉTIQUE, SEPA ET TÉLÉTRANSMISSION BANCAIRE

Migration virement SEPA : une simple conversion ? Pas si sûr !

En effet comparé à la migration des prélèvements nationaux vers les prélèvements SEPA SSD, dont la charge de la gestion des mandats  incombe désormais au créancier, la...

Posted on by Éric DESQUATREVAUX