Navigation

Related Articles

Back to Latest Articles

En France, seulement 32 % des entreprises françaises respectent la date d’échéance.


ERIC DESQUATREVAUX
En France, seulement 32 % des entreprises...

C’est ce que révèle Altares dans son analyse 4ème trimestre 2013 : comportements de paiement des entreprises en France et en Europe.

  • En France, les très petites entreprises montrent l’exemple
  • En Europe, retour à la situation de 2009 avec 14,8 jours de retard

EN FRANCE

Seulement 32 % des entreprises françaises respectent la date d’échéance. Les entreprises françaises restent championnes en Europe des petits retards de paiement. 37,1 % règlent leurs factures avec  un à quinze jours de retard. C’est près de 10 points au-dessus de la moyenne européenne (27,5 %). En conséquence, moins d’une entreprise sur trois (32 %) respecte la date d’échéance (40,9 % en Europe). Ce taux est néanmoins en hausse sensible sur le dernier trimestre 2013, et au plus haut depuis plus d’un an.

Clein d’oeil au limousin qui reste en tête du classement, comme dans mon précédent billet Retard de paiement et intérêt pour le SEPA, existerait-il une relation inverse ? 

EN EUROPE

Une entreprise sur dix retarde ses paiements de plus de trente jours. À 14,8 jours, nous revenons à la situation de crise de 2009 (14,9 jours).

La France au pied du podium européen Sur le dernier trimestre 2013, ce délai s’améliore à peine et tombe juste sous ce seuil à 11,9 jours. Cela laisse la France au pied du podium en Europe, derrière la belgique (10,9 jours), les Pays-bas (9,4 jours) et l’Allemagne (6,2 jours). les retards sont historiquement hauts en Italie (21,2 jours) et encore élevés en péninsule ibérique (17,9 jours en Espagne et 32,4 jours au Portugal). le Royaume-Uni (16,4 jours) et l’Irlande (18,5 jours) s’inscrivent également en dégradation.la moyenne européenne dérape à 14,8 jours.

Source Altares : Comportements de paiement des entreprises en France et en Europe : 4ème trimestre 2013

Show Comments (0)

Comments

Related Articles

ENQUÊTE AFTE/COE-REXECODE

La situation de trésorerie d’exploitation est jugée plutôt aisée par les trésoriers des grandes entreprises et des ETI

Selon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de septembre 2015, auprès des trésoriers des grandes entreprises françaises, le solde des opinions des trésoriers sur la situation de la...

Posted on by ERIC DESQUATREVAUX
FINANCEMENT, PLACEMENT, CONDITIONS BANCAIRES, DÉLAIS DE PAIEMENT

Comment GDF Suez s’est financé à tarifs réduits

Tout juste installée dans son nouveau fauteuil de directeur financier du groupe français, Judith Hartmann a lancé une émission obligataire de 2,5 milliards d’euros,...

Posted on by ERIC DESQUATREVAUX