Gestion de trésorerie : tous en marche vers le Cloud ?

Le besoin de gestion et de visibilité de la trésorerie est depuis longtemps accompagné par les éditeurs et prestataires qui proposent d’innombrables solutions telles que les logiciels, la gestion externalisée, la réorganisation interne…le tout s’articulant autour de cinq points-clé vitaux pour les entreprises : sécurité, flexibilité, facilité, coût et maintenance.

Dans ce cadre, de nombreux éditeurs tels que FIS proposent le service Cloud qui permet de « virtualiser » le serveur, bureau et applications des entreprises. Une étude menée par l’éditeur en 2017 met en lumière l’intérêt croissant vers cette fonctionnalité. 107 professionnels de la trésorerie ont été interrogés principalement entre l’Amérique du Nord (40%), l’Europe (39%) et l’Asie (15%) avec un chiffre d’affaires de leur entreprise modérément élevé (31% < 500 M$ et 69% > 500M$) concernant les sujets suivants :

Blog Avizo FS01

La maintenance, le coût et la sécurité sont au palmarès des priorités des entreprises. Entre les difficultés et risques de gestion en utilisant des ressources internes, les règlementations en évolution permanente et obligeant les entreprises à être flexibles en peu de temps et la croissance des cyber-attaques, le Cloud semble être une solution de plus en plus prisée avec un risque amoindri, peu de ressources internes nécessaires et une maintenance / mise à jour automatiques.

Blog Avizo FS02

Il semblerait que les trésoriers soient de plus en plus séduits par ces solutions répondant à des besoins stratégiques mais surtout leur permettant de se rassurer sur l’aspect technologique et sécuritaire afin de se focaliser sur la fonction cash.

Source : Etude de marché FIS « Corporate Treasury – Rising to the Cloud » 2017

 

Six banques mondiales se joignent aux essais de Swift pour l’utilisation de la Technologies de Registre Distribué (DLT Blockchain)

Blog Avizo BlockchainLe réseau de messagerie interbancaire Swift a regroupé un groupe initial de six principales banques correspondantes pour participer à des essais de preuve de concept (POC) afin de déterminer si la Technologies de Registre Distribué (Blockchain) pourrait aider les banques à réconcilier leurs bases de données nostro en temps réel.

L’effort de recherche exploratoire fait partie de l’initiative d’innovation de paiements globaux (gpi) de Swift, qui cherche à élaborer des normes améliorées pour les services bancaires correspondants.

ANZ, BNP Paribas, BNY Mellon, DBS Bank, RBC et Wells Fargo se sont engagés à collaborer avec Swift pour identifier les défis liés au déploiement des livres comptables distribués, définir les spécifications, développer l’application et finalement tester le concept. 20 banques supplémentaires rejoindront le programme ultérieurement pour mieux valider et tester le concept DLT (Distributed Ledger Technology – Technologies de Registre Distribué « Blochchain »).

Selon le modèle actuel de banque correspondante, les banques doivent surveiller les fonds dans leurs comptes à l’étranger via les mises à jour de débit et de crédit et les déclarations de fin de journée. Le travail de maintenance et opérationnel impliqué représente une partie importante du coût de la réalisation des paiements transfrontaliers.

Wim Raymaekers, responsable des marchés bancaires et Swift gpi, affirme: «Le concept de démonstration nostro DLT nous permet d’explorer comment cette technologie de maturation peut apporter une solution collaborative à ce que nos banques membres ont identifié comme un point de douleur significatif – réconciliation des comptes nostro .  »

En utilisant la technologie Hyperledger Fabric v1 récemment lancée, l’application PoC utilisera une chaîne de blocage autorisée privée dans laquelle les privilèges d’utilisateur et l’accès aux données seront strictement réglementés, explique Raymaekers. Les données stockées sur le grand livre et les API utilisées pour la consulter et la mettre à jour seront également conçues pour prendre en charge les formats de messages ISO 20022.

Les banques qui soutiennent le projet sont optimistes quant aux résultats potentiels.

Christopher Mager, responsable de l’innovation mondiale pour BNY Mellon Treasury Services, déclare: «La technologie de la distribution de documents réduits démontre le potentiel de réduire considérablement le besoin de rapprochement dans un environnement de comptabilité partagée».

Nigel Dobson, directeur de projet de transformation de ANZ, ajoute: «Nous voyons cela comme la prochaine étape logique pour mettre à niveau une solution DLT pour la réconciliation nostro, ce qui, à son tour, apportera des avantages significatifs à nos clients en même temps que la simplification de nos processus opérationnels. J’espère réaliser des avantages supplémentaires pour la gestion de la liquidité en gros dans le but de réduire les coûts et de mieux gérer les risques dans la communauté Swift. Nous restons très optimistes pour l’avenir des technologies DLT sécurisées et évolutives et leur capacité à générer de la valeur pour les banques et leurs clients.  »

Sources : Finextra

Le cash est plus que jamais le support de placement privilégié des trésoreries.

Selon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode d’avril 2016, Le primat accordé au cash pour le placement de la trésorerie reste plus que jamais d’actualité. Il se renforce même en avril au détriment des placements en OPCVM de quelque nature que ce soit, ou des dépôts à terme.

Blog Avizo Le-cash-est-plus-que-jamais-le-support-de-placement-privilegie-des-tresoreries_indicateurQuestion : Classez dans l’ordre d’importance les supports de placements utilisés pour votre entreprise (de 1 à 4)

 

 

 

Principaux résultats de l’enquête :

  • La situation de la trésorerie d’exploitation est toujours jugée aisée par une majorité de trésoriers d’entreprises.
  • Une part croissante de trésoriers jugent que la trésorerie globale de leur entreprise s’améliore. Elle rejoint un niveau inédit depuis 2005.
  • Le cours des matières premières et le taux de change euro / dollar pèsent négativement sur l’évolution des trésoreries.
  • Les délais de paiement se détendent pour les clients comme pour leurs fournisseurs.
  • Les recherches de financement restent aisées bien que les marges de crédit bancaire aient cessé de reculer.
  • Les trésoriers privilégient encore un peu plus le cash en tant que véhicule de placement de leurs liquidités au détriment des OPCVM et des DAT.

En savoir plus, lire l’enquête AFTE/Coe-Rexecode

La lutte contre les retards de paiement : des évolutions encourageante, des efforts à poursuivre.

8 ans après la mise en place de la loi de modernisation de l’économie (LME) et alors que plusieurs textes sont venus renforcer encore la politique de maîtrise des délais de paiement, l’Observatoire présente dans ce nouveau rapport l’évolution des délais en 2015-2016, et apporte de nouveaux éclairages sur les comportements de paiement de l’État, des collectivités locales et autres acteurs publics.

Stabilité des délais et des retards de paiement en 2015.

Les délais de paiement, clients et fournisseurs, sont stables en 2015et s’établissent respectivement à 44 jours de chiffre d’affaires et 50 jours d’achats comme en 2014.

Blog Avizo Les délais de paiement en France
Le décalage de trésorerie entre les règlements des clients et les paiements aux fournisseurs appelé solde commercial ou solde du crédit interentreprises reste au niveau de 2014 à 12 jours de chiffre d’affaires.

La fraude est partout…même chez moi !

Histoire courte d’un Papa « FraudKiller » et de Junior… par Consultant spécialisé dans la lutte contre la fraude.

« Et ce n’est même pas une mauvaise accroche, histoire de vous attirer dans ma modeste prose du jour…la triste réalité de ma vie d’avant hier soir lorsqu’ un gentil ado paniqué devant l’énormité de sa propre naïveté est passé aux aveux devant un papa « fraud killer » estomaqué, atterré…

En période de vacances scolaires, entre console et merveilles télévisées, Junior erre sur le net (avec contrôle parental dois-je préciser ?) et tombe sur un réseau social pour le moins étonnant: Instagram.

Ô Divine surprise ! Le youtubeur Cyprien (pour les djeunes et les moins djeuns qui connaissent) dispose non d’un seul compte mais d’une petite petite vingtaine…sauf que 19 d’entre eux sont de faux comptes, uniquement présents pour dévoyer la frénésie cyprienne…

Junior se dit que le compte « 6pri1.officelle » lui paraît fort intéressant: des photos, des jeux…

« Waouh! Cyprien a accepté ma demande d’ami sur Insta…truc de ouf ! » En effet.

La suite ne se fait pas attendre: un gentil message au fiston, qui n’en croyant pas ses yeux, se voit être invité à participer à un jeu pour les fans du grand Cyprien. »

Lire la suite sur LinkedIn Pulse

La fraude aux numéro surtaxés

 

Migration Ebics TS, les délais de traitement s’allongent pour les banques

C’est que nous constatons chez Avizo lors de missions d’accompagnement pour la migration d’Ebics T vers Ebics TS.

Voici la réponse d’une chargée d’affaires cash management à une de nos relances « Le contrat EBICS TS est bien cours d’enregistrement auprès de notre service, mais il rencontre actuellement un fort pic d’activité du fait du nombre important de clients qui migrent en EBICS TS, ce qui a pour conséquence un allongement des délais de traitement. »

SWIFT gpi for Corporates, nouvelle innovation pour les entreprises en matière de paiements internationaux.

Les banques du monde entier travaillent avec SWIFT pour mettre en œuvre l’initiative d’innovation en matière de paiements internationaux (gpi – global payments innovation ) et créer une nouvelle ère pour les services bancaires.

L’initiative est une réponse robuste à l’évolution des besoins des banques et des entreprises pour améliorer le service à la clientèle et l’efficacité opérationnelle. Et il offre une proposition de valeur améliorée pour les services entre banques correspondantes en répondant aux principaux défis auxquels sont confrontés leurs clients entreprises.

Grâce à SWIFT gpi, les entreprises peuvent aujourd’hui bénéficier d’un service de paiements amélioré auprès de leurs banques, avec les principales fonctionnalités suivantes :

– Utilisation plus rapide des fonds le jour même
– Transparence des frais
– Suivi des paiements de bout en bout
– Transfert des informations de versement non modifiées

Découvrez la vidéo PlanetSWIFT

la trésorerie globale des grandes entreprises et ETI s’améliore nettement

Selon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de février 2016, après une dégradation à l’automne, la trésorerie globale des grandes entreprises et ETI s’améliore nettement selon les trésoriers interrogés en février. Le solde d’opinions relatif à la situation de la trésorerie d’exploitation s’est aussi sensiblement amélioré au cours des trois derniers mois.

Blog avizo la trésorerie s'amélioreQuestion : Votre situation de trésorerie globale est-elle, par rapport au mois précédent : améliorée, au même niveau ou dégradée ?

Solde d’opinion : Écart entre le pourcentage de réponses « améliorée » et « dégradée ».

 

Principaux résultats de l’enquête :

  • La situation de la trésorerie d’exploitation est jugée plus aisée par les trésoriers pour le troisième mois consécutif.
  • La trésorerie globale a connu une amélioration similaire, ce qui constitue une bonne surprise par rapport aux anticipations des trésoriers.
  • L’influence du taux de change et celle des prix des matières premières sur les trésoreries d’exploitation sont toutes deux négatives.
  • Les recherches de financement bancaire deviennent plus difficiles et la diminution des marges de crédits bancaires ralentit.
  • Les délais de paiement paraissent se détendre à destination des clients, mais tendent à s’allonger vis-à-vis des fournisseurs.
  • La détention en cash demeure largement le véhicule de « placement » privilégié des liquidités.

En savoir plus, lire l’enquête AFTE/Coe-Rexecode

Chouette, un nouveau logiciel de gestion de trésorerie !

Blog avizo joieMon appétence pour les TMS (Treasury Management System) provoque chez moi une joie incommensurable lorsque je découvre qu’un éditeur dispose d’un logiciel de gestion de trésorerie que je ne connaissais pas encore.

D’autant qu’ici nous parlons du géant américain Microsoft. J’allais donc pouvoir suivre en ligne la Formation Microsoft Dynamics NAV – Gestion de la trésorerie…

Une vidéo Youtube valant mieux qu’un long discours… 😉

 

 

Délais de paiement : la situation s’améliore peu à peu.

BFM BUSINESS > Entreprise > Assurance, Banque

Un quart du millier de médiations annuelles concerne les retards de paiement selon Pierre Pelouzet. Le médiateur des entreprises, qui a publié des bonnes pratiques pour les réduire, constate un mieux sur les délais et une prise de conscience des clients vis-à-vis de leurs fournisseurs.