Le 20 novembre 2016 le prélèvement SEPA devient plus simple et plus rapide.

Une nouvelle version des règles des émissions et de fonctionnement des SDD Core (SEPA Direct Debit) entrera en vigueur.

Blog Avizo simpleSimplification de la gestion des séquence

la mention « FRST » pour un premier prélèvement d’une série devient facultative.

Réduction du délai de présentation interbancaire

Blog Avizo rapideTous les prélèvements SEPA, qu’ils soient répétitifs ou ponctuels pourront être présentés au plus tard 1 jour ouvré bancaire avant la date d’échéance (au lieu de 5 jours ouvrés bancaires pour le premier prélèvement d’une série ou un prélèvement ponctuel et au lieu de 2 jours ouvrés bancaires pour un prélèvement récurrent ou le dernier prélèvement d’une série)

 

 

Avizo recrute un(e) Consultant(e) Trésorerie junior

Blog Avizo consultantAfin de renforcer ses équipes dans le cadre du développement de ses missions liées à l’implémentation de nouveaux logiciels Saas de trésorerie et de paiements, Avizo recrute un consultant junior (H/F) en charge de l’assistance à l’implémentation de logiciel de trésorerie et de paiements (EBICS T/TS et SWIFT) auprès de ses clients PME, ETI.


Vous intervenez sur l’ensemble du projet de déploiement des logiciels, comprenant une phase d’analyse du besoin de vos clients, la définition et la réalisation des paramétrages, formations jusqu’à l’autonomie et la pleine satisfaction de vos clients.

Qualités requises :

  • Gestion de projet
  • Sens du service client
  • Autonomie et pro-activité
  • Diplomatie et pédagogie
  • Rigueur et organisation
  • Aisance relationnelle et rédactionnelle
  • Bonne maîtrise de l’anglais parlé et écrit

Expériences demandées : récemment diplômé(e) d’un cursus de type Master Finance trésorerie, vous avez acquis une bonne connaissance en gestion de trésorerie opérationnelle, lors d’une première expérience au sein du département trésorerie d’une entreprise.

Vous avez mené avec succès ou participé à un projet d’implémentation de logiciels Saas de paiements, de trésorerie.

Salaire : selon profil.
Localisation : Paris, Ile de France, principalement mais des déplacements en province peuvent être envisagés.

cvMerci de bien vouloir nous adresser votre CV, lettre de motivation et prétentions salariales à job(at)avizo.tm.fr

Créée en 2004, Avizo est une société de conseil opérationnel et d’intégration de systèmes informatiques, spécialisée dans la Gestion de trésorerie et des flux financiers.

La vocation opérationnelle de l’accompagnement proposé par Avizo est garantie par ses équipes de consultants expérimentés. Capitalisant sur ses retours d’expériences, Avizo a développé une offre construite autour de trois thématiques majeures : Conseils, Systèmes, Ressources. Avizo développe tout particulièrement ses offres de services auprès des trésoriers et directeurs financiers des PME, ETI, nationales ou internationales.

ALBIOMA, ALAIN AFFLELOU FRANCHISEUR, AGROGENERATION, AUXIA, BNP PARIBAS LACM, COTY, COSER, DIRICKX, ECS, ECONOCOM, FRANCE ACTIVE, GROUPE ESSEC, GROUPE MONNOYEUR, ISOCHEM, LE CONSERVATEUR, LYOVEL, POWEO, PRET-D’UNION, SOLAIREDIRECT, SPHERE, SPIGRAPH, SUSHI SHOP, SWIFT & TISMADE, TECHNICOLOR, TRANSAVIA, VEDICI, font confiance à Avizo.

Nouvelle variante de la fraude au changement de coordonnées bancaires : l’usurpateur vous adresse un recommandé !

rBlog Avizo Lettre recommandéeFiable, rapide & simple à utiliser, envoyez une lettre recommandée en ligne pour notifier votre client de votre changement de domiciliation bancaire pour le règlement de ses factures.

C’est ce nouveau procédé que certains fraudeurs utilisent désormais pour prétexter un changement de coordonnées bancaires pour diverses raisons : délocalisation, problème de compte, etc. afin d’ordonner au client d’effectuer un virement à l’étranger.

Il est simple de de créer un faux compte en ligne pour adresser un document en recommandé. De plus le fraudeur souhaite crédibiliser sa demande par l’effet que procure une lettre recommandée.

Pour lutter contre la fraude au changement de coordonnées bancaires, prenez le temps d’effectuer des vérifications auprès de vos partenaires commerciaux. Un contre-appel systématique est nécessaire afin de vous assurer que la demande est légitime et que le numéro de compte fournis est exact.

En cas de fraude avérée prenez le temps aussi d’avertir La Poste qui précise dans ses conditions générales « La Poste se réserve la faculté de bloquer une commande, notamment en cas de suspicion de fraude ou de fraude avérée. (compromission des identifiants, ….). ».

Les recherches de financement n’auraient jamais été aussi aisées depuis 2007 selon les trésoriers

Selon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de octobre 2016, une majorité de trésoriers des grandes entreprises et des ETI estiment que leurs recherches de financement restent aisées. Le solde des opinions retrouve un niveau qui n’avait plus été atteint deux mois d’affilée depuis 2007 et la crise ouverte à partir de l’été cette année-là.

les-recherches-de-financement-n-auraient-jamais-ete-aussi-aisees-depuis-2007-selon-les-tresoriers_indicateurQuestion : Vos recherches de financements sont-elles faciles, normales ou difficiles ?

Solde : Ecart entre le pourcentage de réponses « faciles » et le pourcentage de réponses « difficiles ».

 

Principaux résultats de l’enquête :

  • La situation de la trésorerie d’exploitation est jugée comme plutôt aisée par les trésoriers. L’appréciation dégradée relevée par l’enquête du mois dernier a été gommée.
  • La trésorerie globale s’améliore à nouveau mais de manière moins marquée que lors du mois précédent.
  • Avec la remontée du prix du pétrole, les prix des matières premières influencent de manière négative la trésorerie des grandes entreprises.
  • Les marges pratiquées sur les crédits bancaires reculent depuis près de trois ans. C’est à nouveau le cas en octobre.
  • La détention en cash demeure le « placement » privilégié par les trésoriers interrogés.

En savoir plus, lire l’enquête AFTE/Coe-Rexecode

Délais de paiement, nouvelle sanction DGCCRF à l’encontre de la société VALEO SERVICE

Amende de 170 000 € prononcée à l’encontre de la société VALEO SERVICE (décision du 27/09/2016)

En application des articles L. 441-6 VI et L. 465-2 du code de commerce, une amende de 170 000 euros a été prononcée par la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) d’Ile-de-France à l’encontre de la société VALEO SERVICE pour des retards dans le paiement des factures de ses fournisseurs. La constatation de ces retards a été effectuée par les services de la DIRECCTE dans le cadre d’une enquête lancée par la DGCCRF sur le respect des règles du code de commerce en matière de délais de paiement.

Blog Avizo sanctions Délais de paiementDepuis 2009, la loi plafonne strictement les délais de paiement contractuels interentreprises. Ces délais ne doivent pas dépasser 60 jours à compter de la date de la facture, ou 45 jours fin de mois (article L. 441-6 du code de commerce), des délais spécifiques étant prévus pour certains produits ou services (article L. 443-1 du code de commerce).

Pourtant les retards de paiement restent nombreux. Or, ils sont gravement préjudiciables à la rentabilité des entreprises créancières parce qu’ils leur imposent d’obtenir des financements de court terme auprès de leur banque. Ces retards ont un impact négatif sur leur trésorerie, sur leur compétitivité, voire, pour les plus fragiles d’entre elles, sur leur existence.

La DGCCRF est chargée de contrôler le respect des règles du code de commerce relatives aux délais de paiement. Les articles L. 441-6 et L. 443-1 du code de commerce prévoient la sanction du non respect des règles légales relatives aux délais de paiement par une amende administrative d’un montant maximal de 75 000 € pour une personne physique et 375 000 € pour une personne modale. Cette sanction peut être publiée.

Le montant de l’amende est doublé en cas de réitération du manquement dans un délai de deux ans à compter de la date à laquelle la première décision de sanction est devenue définitive.

Source : Sanctions – Délais de paiement Site DGCCRF

La première phase de l’initiative pilote de la gpi (global payments innovation) lancée par SWIFT s’est achevée avec succès

Blog Avizo SwiftLes banques mondiales se préparent au déploiement de la gpi début 2017.

SWIFT a annoncé au dernier SIBOS de Genève que la première phase pilote de son initiative gpi s’est achevé avec succès, ouvrant ainsi la voie au passage en production prévu début 2017.

Durant cette phase pilote, 15 banques mondiales représentant plus de 30% des paiements transfrontaliers ont testé avec succès la conception et les principales fonctionnalités du service proposé à travers la gpi. Dans le même temps, 10 autres banques mondiales se préparaient déjà à lancer le service.

« Les banques pilotes sont la preuve que notre approche innovante en matière de paiements transfrontaliers fonctionne », affirme Wim Raymaekers, Responsable Mondial du Marché Bancaire et Chef de Projet de cette initiative. « D’après leur retour d’expérience, on sait que le déploiement du service peut être rapide – environ six mois. C’est une excellente nouvelle pour SWIFT ainsi que pour l’ensemble de la communauté bancaire. Grâce à la pensée novatrice, qui constitue la clé de voute de cette initiative, et à la collaboration nous pouvons encourager les banques à utiliser les plateformes existantes. Combinées à l’innovation technologique assurée par SWIFT, nous pouvons ainsi améliorer la traçabilité des paiements de bout en bout. »

En tant qu’initiative venant de SWIFT et de la communauté bancaire, la gpi a été conçue dans le but d’améliorer de manière significative l’expérience du consommateur lorsqu’il recourt à une banque correspondante en augmentant la vitesse d’exécution, la transparence ainsi que la traçabilité de bout en bout des paiements transfrontaliers. Par ailleurs, grâce à cette plus grande traçabilité de bout en bout, l’initiative GPI apporte une autre innovation majeure. En effet, le service de traçabilité des paiements sera accessible depuis le cloud, et utilisera une base de données mondiale hébergée par SWIFT. Ce nouveau service fera l’objet d’une démonstration à l’occasion de Sibos 2016.

« Les résultats préliminaires de la phase pilote sont très encourageants » affirme Michael Pavkovic , Directeur Adjoint, Paiements et Opérations de Commerce à la Royal Bank of Canada. «Nous nous réjouissons de notre participation active au développement d’un service en mesure d’offrir à nos clients une meilleure expérience utilisateur.

Au total, plus de 80 banques mondiales se sont engagées à prendre part à cette initiative. Parmi les banques qui ont récemment sauté le pas on compte Budapest Bank, China Merchants Bank, China Construction Bank, Commonwealth Bank of Australia and Helaba Landesbank Hessen-Thüringen – et d’autres banques rejoignent chaque mois les rangs.

Lire le communique de Presse de Swift

Délais de paiement, les retards de paiement ont sensiblement baissé depuis un an

Blog Avizo Delais de paiementSelon l’étude d’Altares « Comportements de paiement des entreprises en France et en Europe 2e trimestre 2016 », La situation se détend progressivement en France et les décalages de paiement se rapprochent de 12 jours.
L’amélioration s’accélère également en Europe : à 13,5 jours désormais, les reports de règlements sont comparables à ceux calculés à l’été 2012.

  • La détente est sensible chez les PME françaises de plus de 10 salariés, tandis que les TPE peinent à régler leurs factures.
  • Le bâtiment consolide sa place de meilleur payeur.
  • Le secteur public réduit significativement ses retards de paiement, à l’exception des grands établissements publics et des services de l’État.
  • En Europe, les décalages de règlement retombent à 13,5 jours, au plus bas depuis quatre ans.

Il y a un an, les retards de règlement avaient brutalement dérapé en France pour approcher 14 jours en moyenne en fin de 1er semestre 2015. Depuis, la situation se détend progressivement et les décalages de paiement se rapprochent de 12 jours.
L’amélioration s’accélère également en Europe, dont le retard moyen était repassé en ce début d’année sous le seuil des 14 jours pour la première fois depuis trois ans. A 13,5 jours désormais, les reports de règlements sont comparables à ceux calculés à l’été 2012. Si l’Allemagne demeure exemplaire, l’Espagne signe sa meilleure performance sur dix ans à 14 jours en moyenne trimestrielle, très loin des 22 jours relevés en 2010.

En savoir plus, lire l’étude Altares

 

La situation des trésoreries d’exploitation devient un peu plus difficile

Selon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de juillet 2016, La situation de trésorerie d’exploitation des grandes entreprises et des ETI est jugée difficile par une courte majorité de trésoriers d’entreprise pour le troisième mois consécutif. La tendance à la dégradation des opinions observée depuis début 2016 se prolonge.

La-situation-des-tresoreries-d-exploitation-devient-un-peu-plus-difficile_indicateurQuestion : Comment jugez-vous actuellement la situation de la trésorerie d’exploitation (flux) de votre entreprise : aisée, normale ou difficile ?

Solde : Ecart entre le pourcentage de réponses « aisées » et le pourcentage de réponses « difficiles ».

Principaux résultats de l’enquête :

  • La situation de la trésorerie d’exploitation des grandes entreprises et des ETI est difficile selon une courte majorité de trésoriers d’entreprises.
  • La trésorerie globale ne s’est toutefois pas dégradée au cours des deux derniers mois.
  • Le prix du pétrole et le taux de change euro/dollar influencent négativement l’évolution de la trésorerie.
  • Les délais de paiement des clients se tendent moins pour une majorité de trésoriers.
  • Les marges pratiquées sur les crédits bancaires demeurent orientées à la baisse et les recherches de financement plutôt aisées.
  • Une proportion croissante de trésoriers anticipe de mettre en place de nouvelles lignes de crédits de précaution.

En savoir plus, lire l’enquête

Swift Messagerie FIN Nouveau record de messages traités

En Juin, pour la première fois SWIFT a enregistré un volume de plus de 30 millions de messages en une seule journée. Le 30 Juin, 30,392,943 messages ont été échangés sur SWIFT. Ce nouveau sommet est de 2 millions de messages (ou 7,4%) de plus que le sommet précédent de 28,305,037 messages, qui a été enregistré le 28 Juin ici 2016.

Blog Avizo Swift FIN TrafficEn savoir plus : Home > About Us SWIFT FIN > Traffic & Figures

L’évolution du taux de change EUR / USD exercerait un impact négatif sur les trésoreries des entreprises

Selon L’enquête AFTE/Coe-Rexecode de mai 2016, L’évolution du taux de change €/$ exercerait un impact négatif sur les trésoreries des entreprises.

Un peu plus d’un tiers des trésoriers interrogés en mai estiment que le taux de change de l’euro contre le dollar influence la situation de trésorerie de leur entreprise. Alors que l’euro tend à se réapprécier contre le dollar, une faible majorité de trésoriers estiment que cet impact est négatif sur leur trésorerie.

L-evolution-du-taux-de-change-exercerait-un-impact-negatif-sur-les-tresoreries-des-entreprises_indicateur– Question : Jugez-vous que le niveau actuel de l’EUR/USD influence ou influencera la trésorerie de votre entreprise avec un impact positif ou négatif ?
– Solde d’opinion : Écart entre le pourcentage de réponses « positif » et le pourcentage de réponses « négatif ».

 

Principaux résultats de l’enquête :

  • L’appréciation de la situation de trésorerie des grandes entreprises s’érode tendanciellement. Ce mouvement ne s’est pas aggravé en mai.
  • Une courte majorité de trésoriers estime que leur trésorerie globale s’est plutôt dégradée depuis le mois précédent.
  • Malgré leur remontée récente, les prix des matières premières auraient exercé peu d’influence sur les trésoreries des entreprises.
  • Les délais de paiement des clients comme des fournisseurs paraissent stabilisés.
  • Les marges pratiquées sur les crédits bancaires se détendent à nouveau en mai et les recherches de financement demeurent aisées.
  • La préférence pour la détention de la trésorerie en cash se renforce encore dans le contexte présent de taux très bas sinon négatifs.

En savoir plus, lire l’enquête